+

Univers > Foot > Foot belge > Division 3 amateurs > RFC Tournai

D3 amateurs: «Pister va rempiler au RFC Tournai», assure le manager Fabrice Van Robays (vidéo)

par C.Ca. |

Publié le Samedi 28 Janvier 2017 à


Nous avons pris un café avec Fabrice qui a évoqué tous les sujets d’actualité à Tournai.

Bernard Libert

Nous avons pris un café avec Fabrice qui a évoqué tous les sujets d’actualité à Tournai.

Le manager sportif tournaisien annonce que son coach va resigner au stade Luc Varenne pour les deux prochaines années. Il se verrait bien jouer le haut du tableau en D3 l’année prochaine plutôt que de se battre pour le maintien en D2. Retrouvez une partie de l’interview de Fabrice Van Robays.

Si on attendait les Francs Borains au sommet de cette D3, la présence de Tournai dans le top 5 est plutôt une bonne surprise. Preuve que le projet axé sur le terroir local rencontre un certain succès. Du coup, Fabrice Van Robays, le manager sportif tournaisien veut poursuivre dans cette voie. En bon gestionnaire, il prépare le prochain exercice… et voit même plus loin encore. «  Nous avons déjà discuté avec Thierry Pister. Nous sommes très proches d’un accord  », se félicite-t-il. «  En effet, Thierry va rempiler pour les deux prochaines saisons.  »

Le profil et la méthode de l’entraîneur gantois conviennent à merveille à Van Robays ainsi qu’au RFCT. «  Il a de l’expérience, est ambitieux et connaît le club ainsi que les étages supérieurs. C’est important au cas où nous aurions le bonheur de monter.  »

La saison prochaine se prépare donc dès à présent au stade Luc Varenne : «  La semaine prochaine, nous allons commencer à rencontrer les joueurs de l’équipe actuelle pour évoquer l’avenir.  » Enfin Tournai doit s’attendre à perdre quelques éléments décisifs. On voit par exemple mal un Richard perdre son temps en D3 l’année prochaine. «  Il est effectivement suivi de près par quelques formations plus huppées  », admet Van Robays. Fabrice précise aussi qu’une montée en D2 ne fait pas partie des priorités tournaisiennes dans l’immédiat. «  Sincèrement, je ne pense pas que nous soyons prêts à monter en D2. En ce qui concerne les infrastructures, il n’y a pas de problème. Mais il faut assumer financièrement et dans d’autres secteurs. Personnellement, je me dis qu’il vaudrait mieux encore jouer les premiers rôles en D3 pour poursuivre et renforcer la spirale positive.  » Enfin, cette considération personnelle ne veut pas dire que Fabrice Van Robays souhaite faire stagner le RFCT, au contraire. «  L’objectif de début de saison était le maintien. Désormais, nous voulons rester dans le top 5.  »

L’autre priorité est de maintenir l’accent tournaisien. L’idée de monter une équipe B en lieu et place de l’équipe Espoir, allant de pair avec une collaboration, voire une fusion avec Saint-Jean ou une autre formation, ne déplaît pas à Fabrice, même s’il ne gère pas ce dossier et qu’il émet quelques réserves. «  Cette idée est bonne car elle permettrait à nos jeunes de se frotter à des hommes et donc de découvrir de vrais duels. Par contre, je ne suis pas emballé par l’idée de faire évoluer ces joueurs en P4. Il faudra vite monter au moins en P2 si tout cela se fait.  » Après des années de galère, le RFCT a sorti la tête hors de l’eau. Et, sans céder à une éventuelle folie des grandeurs, le club est reparti de l’avant, menant de front plusieurs projets aux couleurs locales.

  • x59rgp0