Publié le Lundi 20 Février 2017 à

Régions > Brabant wallon > Actualité

Meurtre d'Abdelmajid Bouhamza: 20 à 25 ans de prison requis contre les cinq prévenus

Rédaction en ligne

Le procès d’Abdelmajid Bouhamza se déroulait ce mardi au tribunal correctionnel de Nivelles. À la suite de cette première journée, l’avocate générale a requis 20 à 25 ans de prison contre les cinq prévenus.

L’avocate générale a requis de 20 à 25 ans de prison contre les cinq prévenus qui comparaissent lundi devant le tribunal correctionnel de Nivelles dans le cadre de l’homicide d’Abdelmajid Bouhamza. Elle a laissé le soin au tribunal, dans le cadre de son délibéré, d’individualiser les peines dans cette fourchette en fonction des antécédents et de l’implication de chacun dans les faits qui se sont déroulés à Clabecq (Tubize) le 27 janvier 2015. Pour elle, en acceptant de participer à une expédition menée chez la victime avec l’utilisation d’une arme, ils ont tous accepté la «prévisibilité» du meurtre commis.

L’avocate générale a notamment souligné l’extrême gravité des faits. Elle a notamment précisé que les cinq prévenus se sont rendus à Clabecq pour commettre un vol, «récupérer une créance» selon les mots de plusieurs d’entre eux, avec une arme à feu, des rubans adhésifs, des liens Colson ainsi que des gants de chirurgien.

La victime a été entravée, bâillonnée, et elle a reçu une balle dans la tête alors qu’elle n’était plus en mesure de se défendre. Le légiste a estimé que la mort d’Abdelmajid Bouhamza était due à deux causes: l’hémorragie provoquée par le projectile tiré en pleine tête, et l’étouffement provoqué par la contention thoracique et l’obstruction des voies aériennes avec le ruban adhésif.

«Ils ont tous les cinq accepté l’éventualité de la mort de la victime, et aucun ne s’est désolidarisé», a requis l’avocate générale.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent