Publié le Jeudi 9 Mars 2017 à

Sports > Cyclisme > Route

Du Viagra dans le peloton? L'équipe Sky aurait testé les effets de la pilule bleue pour améliorer ses performances

Rédaction en ligne

Le quotidien britannique Daily Mail affirme que la formation cycliste britannique aurait testé ces fameuses pilules bleues lors d’un stage en haute altitude, avant la première saison du Team Sky.

Photo News/Nico Vereecken

La célèbre pilule bleue de Viagra serait-elle en fait un nouveau produit dopant pour les cyclistes ? Selon le quotidien britannique Daily Mail, la question a en tout cas été soulevée. Longtemps suggéré comme substance prohibée par l’Agence Mondiale Antidopage (AMA), le médicament aurait été utilisé lors de la création de l’équipe britannique Sky, en 2010. Le Daily Mail explique ainsi que le Viagra aurait testé sur les coureurs, lors d’un stage en haute altitude, avant que la compétition reprenne.

Au moins un coureur aurait reçu une prescription de Viagra par le médecin de l’équipe, même si la raison est inconnue, affirme le quotidien britannique, qui ajoute qu’un membre du staff de la fédération britannique de cyclisme, en lien avec le Team Sky, a également reçu une prescription pour la fameuse pilule bleue du laboratoire Pfizer.

Selon divers spécialistes de la lutte contre le dopage, le Viagra aurait des effets bénéfiques sur l’endurance sur le long terme, et permettrait donc d’améliorer la condition physique d’un cycliste professionnel. Or, le Daily Mail explique que le Viagra a bien été distribué aux débuts de l’équipe Sky, « suggérant la volonté d’explorer les possibilités de l’amélioration de performances sportives ».

Le Daily Mail a ainsi interrogé Victor Conte, patron de la Bay Area Laboratory Cooperative, qui a notamment fourni des produits interdits à Marion Jones ou Dwain Chambers, convaincus de dopage à leur époque. Conte explique qu’il a également donné du Viagra par le passé aux athlètes qu’il voyait. « Si vous avez un tuyau d’arrosage et que vous agrandissez son diamètre, cela permettra à plus d’eau de passer. C’est cet effet que fait le Viagra sur la pression sanguine et l’oxygénation des cellules », explique-t-il.

L’équipe Sky n’a pourtant pas réagi à ces allégations, pas plus que la fédération britannique de cyclisme.

Par le passé, un seul cas d’utilisation de Viagra a été révélé : sur le Tour d’Italie 2008, l’Italien Andrea Moletta a été suspendu après que des pilules de Viagra et des seringues cachées dans des tubes de dentifrice ont été retrouvés dans la voiture de son père.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent