Publié le Jeudi 16 Mars 2017 à

Régions > Tournai > Actualité

Ath: le bourgmestre Marc Duvivier a été suspendu par le PS

A.D.

Un budget extraordinaire recalé, la menace d’un renvoi devant le tribunal, et maintenant celle d’une exclusion du PS, parti dont la commission de vigilance l’a suspendu pour trois mois… Marc Duvivier, est confronté aux instances du PS qui lui réclament ses rétrocessions salariales de maïeur et ses déclarations de mandats. Il s’est engagé à régulariser sa situation…


Marc Divivier a proposé un règlement à la commission de vigilance.

B.L.

Marc Divivier a proposé un règlement à la commission de vigilance.

Marc Duvivier a été suspendu de son parti le 30 janvier dernier. Il n’est plus membre du PS pour une période de trois mois. À défaut d’un règlement de sa situation à cette date, « un projet d’exclusion du parti sera soumis à la commission » de vigilance.

En fait, il semble que le maïeur et la commission de vigilance du PS, jouent à cache-cache depuis des mois. Et que le comportement de Marc Duvivier a fini par exaspérer le Fonsoc qui est un groupe constitué au sein de la commission pour traiter les dossiers relatifs à des retards de paiement des contributions financières dues par des mandats détenus au nom du PS. La demande de suspension prise par la commission de vigilance est liée « au non-respect des différentes demandes qui te furent transmises quant à tes manquements par rapport à la remise de tes déclarations de mandats pour tes revenus ».

Marc Duvivier n’est pas en ordre pour les années 2012, 2013 et 2014, les années 2015 et 2016 n’ayant pas encore été prises en compte. Pour chacune des années citées, il manque toujours à Marc Divivier un document ou l’autre, à savoir une déclaration ou des justificatifs. Malgré des rappels et une audition en novembre 2016, le bourgmestre d’Ath traînaille. Il avait cependant été décidé d’un plan d’apurement pour les contributions financières non acquittées à ce jour et liées à son mandat de bourgmestre (1.000 euros par mois), en supplément de la contribution (680 euros) courant sur le mandat aujourd’hui.

Ce qui représente donc 1.680 euros par mois, à payer durant une période que nous ne connaissons pas. Le montant se chiffrerait cependant à plusieurs dizaines de milliers d’euros ! Mi-décembre 2016, Marc Duvivier a été avisé que s’il ne se mettait pas en ordre sa situation administrative dans un délai d’un mois, il serait suspendu et son plan d’apurement annulé. C’est ce qui est arrivé !

Qu’adviendra-t-il de tout ça ? Personne ne le sait. Mais si on en croit la procédure au PS, s’il ne régularise pas sa situation ou ne trouve pas un compromis de règlement avec le comité de vigilance, il devrait être purement et simplement exclu du PS.

Une solution serait cependant en passe d’être trouvée entre les deux parties. Elle ne nous a pas été confirmée par Marc Duvivier que nous ne sommes pas parvenus à joindre.

« Marc Duvivier nous a fait une proposition d’apaisement, de règlement », nous a cependant expliqué Elie Deworme, président de la commission de vigilance du PS. « Si tout cela se confirme dans les prochains jours, je ferai une proposition de levée de la suspension le 28 mars. Marc Duvivier nous a fait parvenir les documents manquants et il s’est engagé à se mettre en ordre, nous proposant un plan d’apurement », ajoute le président qui rappelle que « la commission n’est pas un tribunal ! M. Duvivier a été confronté durant de longues années à la catastrophe de Ghislenghien, des frais de défense dont nous devons tenir compte. Couper des têtes, ce n’est pas difficile, écouter et comprendre c’est différent. La commission de vigilance préfère être positive et faire son travail avec le sens des responsabilités. Dans le cas de M. Duvivier, je suis aujourd’hui persuadé que ça se terminera bien, alors que ce n’est pas toujours le cas ».

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent