Publié le Mercredi 19 Avril 2017 à

Régions > Mons > Actualité

Document falsifié à Quévy: l'opposition en colère au conseil communal

Rédaction en ligne

Scène plutôt surréaliste ce mardi soir lors du conseil communal de Quévy. Deux points relatifs au plan de cohésion social 2016, l’un concernant le rapport d’activité et l’autre, le rapport financier ont provoqué la colère de l’opposition. Celle-ci s’est aperçue que pour rendre le rapport d’activité dans les délais à la tutelle, une fausse date avait été inscrite !


La fausse date sur le rapport a fait bondir l’opposition...

(Photo d’archive - V.P.)

La fausse date sur le rapport a fait bondir l’opposition...

Ledit document devait être rentré avant le 31 mars dernier en ligne. Mais avant cela, il devait être soumis au vote en séance publique. Ce qui n’a pas été fait avant la date limite. « Aller jusqu’à inventer un conseil communal imaginaire en inscrivant le 27 du 03 sur le document pour le rendre dans les délais, là c’est quand même fort ! », lâche Véronique Zabus, de GSQ. Ce à quoi répond l’échevine de la culture, Catherine Poncin : « C’est un problème purement administratif. Je sais, il n’est pas parfait ». Une réflexion qui a eu pour effet de faire bondir l’opposition. « C’est le moins que l’on puisse dire ! Le document est falsifié ! Et en plus on ne sait plus le modifier puisque la date est passée », rétorque-t-elle. Louis Nicodème, de GSQ interroge alors : « Qui a indiqué cette fameuse date puisque ces points n’ont pas été votés le 27 mars ? Le système l’a fait tout seul ? »

Une question restée sans explication. « Je ne sais pas qui a inscrit cette date. En tout cas, ce n’est pas moi qui l’ai mise, se défend l’échevine. C’est peut-être le système qui l’a fait, oui ». Une réponse qui a fait rire jaune l’opposition. La directrice générale est alors intervenue en expliquant que ce premier document rendu n’avait aucune valeur légale, puisque le conseil communal ne l’a pas voté et donc autorisé. « C’est le document de ce soir qui sera validé. Nous l’enverrons avec un erratum afin d’annuler l’autre document qui n’est pas valable. C’est bien aujourd’hui, en date du 18 avril, que nous allons approuver le rapport d’activité et constater que l’autre date est une erreur ». A cela, l’échevine de la culture ajoute qu’elle a obtenu une dérogation jusqu’au 19 avril pour rendre le rapport financier. « Le rapport d’activité est un document purement administratif, nous ne serons pas sanctionnés », commente-t-elle. Pas moins de 30.000 euros de subsides sont en jeux. « Et si nous sommes hors délais et qu’ils ne l’acceptent pas, tant pis », a clôturé la bourgmestre. L’opposition a voté contre ces deux points.

A.D.

A lire également sur notre édition numérique la motion votée à l’unanimité pour soutenir la protection civile de Ghlin

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent