Publié le Jeudi 20 Avril 2017 à

Actualité > Monde

Il se rase les cheveux pour soutenir un ami qui a le cancer: son école le suspend car sa coiffure est "trop extrême"

Rédaction en ligne

Le jeune Taylor Jones, 15 ans, ne peut plus suivre les cours dans son école durant quelques jours car il a été suspendu par sa direction. Sa coupe de cheveux a été considérée comme trop « extrême » par les responsables. Mais s’il venait de se raser les cheveux, c’était pour une bonne raison...

Durant les cours, Taylor Jones, 15 ans, de Cornwall, en Angleterre, doit aller dans une petite salle, seul, patienter, pendant que ses camarades écoutent leur professeur. Lui est puni, car sa coiffure est considérée comme « trop extrême » par les responsables de l’établissement. « Après cette période de suspension, sa coiffure ne sera plus considérée comme « trop extrême » et il pourra à nouveau suivre les cours », explique le directeur de l’établissement.

Tout remonte à la période avant les vacances de Pâques. Selon l’école, Taylor avait été averti qu’on allait lui demander de se faire couper ses (trop longs) cheveux pour qu’ils aient « une taille acceptable ». Ses professeurs, qui avaient appris qu’il comptait se raser pour ne pas être sanctionné, l’avaient alors prévenu et lui avaient conseillé de se raser au début des vacances de Pâques, afin que ses cheveux « trop longs », ne deviennent pas finalement « trop courts ».

Mais ce n’est finalement qu’à la fin des vacances que Taylor a pu aller chez le coiffeur et il s’est donc présenté à l’école avec un crâne rasé. Avec les conséquences que l’on connaît…

Mais si l’adolescent britannique laissait pousser ses cheveux depuis de longues semaines, c’était pour la bonne cause : selon sa mère, il laissait ses cheveux car il voulait récolter de l’argent pour une association. Il avait en effet appris qu’un ami était atteint d’un cancer en phase terminale et, très touché par cette histoire, avait décidé de ne pas se couper les cheveux avant juin. « Ce n’est pas normal qu’un élève soit suspendu pour une cause qui doit être mise en avant. Et tout ça parce que l’école pense à son image », a expliqué la mère de Taylor, révoltée.

L’école a reçu de nombreuses critiques suite à cette décision, mais ne compte pas changer d’avis : « Si Taylor avait coupé ses cheveux au début des vacances, il n’y aurait pas eu de problème. Il a choisi de le faire juste quelques jours avant la rentrée, et ça ne va pas avec ce que l’école attendait ». Taylor, de son côté, a toutefois reçu énormément de soutien sur la toile et a déjà récolté pas mal de fins pour l’association Cancer Research UK.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent