Publié le Vendredi 21 Avril 2017 à

Régions > Mons > Sports

D3 amateurs: les Francs Borains s'interrogent sur certaines pratiques douteuses en cette fin de saison

A deux journées de la fin du championnat, la direction des Francs Borains a réagi et rappelé « quelques faits de terrain et de coulisses qui ont parfois troublé ou choqué mais sans effet, réaction publique, ni décision ». Voici son communiqué, intitulé « Chronique des coulisses d’un championnat spécial ».


Le RFB s’interpelle...

E.G.

Le RFB s’interpelle...

«  Un club est puni pour les actes de violence de ses supporters, de deux matches qui devaient se jouer à l'extérieur et finalement se jouent... sur terrain neutre. Pour des raisons de sécurité. Sympa la punition car le vrai « puni », c'est le club qui devait recevoir et doit déménager et jouer... à l'extérieur. Tout le monde trouve cela anormal, dit qu'il faut faire quelque chose, mais l'affaire passe et six points se jouent.

Dans un de ces matches, le penalty le plus grotesque de la saison est accordé... dans le « money time ». Tout le monde en rigole, repasse les images en boucle, ça fait le buzz et deux points « anormaux » tombent dans l'escarcelle.

Deux joueurs d'un des candidats pour le titre sont en contacts avancés avec un club candidat au titre. Des accords sont pris mais au frigo.

Sans une entourloupe lors d'un match-clef de la saison, le RFB aborderait aujourd'hui le sprint final avec un et deux points d'avance. Il a dénoncé comment il s'était fait gruger. Pas de regrets. Cela fait partie du milieu et du passé....

Plusieurs joueurs d'un des clubs supposé être l'arbitre final des 2 dernières journées de championnat, sont contactés par un club candidat au titre. Un responsable du club supposé « arbitre » du titre, s'invite à la table des négociations avec un futur « adversaire ». Normal...

Pour ne pas se contenter de constater, le RFB a prévenu un des acteurs de ce « Vaudeville de fin de saison » qu'en cas d'irrégularité manifeste, dans les deux dernières journées de compétition, il prendrait ses responsabilités.

La plupart des clubs rencontrés, cette saison, ont trouvé ces pratiques anormales sans vouloir aller plus loin.

Pour rester positif, le RFB est persuadé que chacun jouera son rôle à fond et que le futur champion, quel qu'il soit, n'affrontera pas de demi-équipe ou d'équipe en balade  ».

L’équipe dirigeante préfère ne citer personne, mais fait clairement allusion au RWDM, qui aurait trouvé un accord avec Martin Frise et Anthony Bova, deux joueurs de Rebecq, et qui a bénéficé d’un penalty cadeau dans les derniers instants face à Solre-sur-Sambre.

Le RFB vise aussi Tournai, l’arbitre de la fin de saison. Le RFCT doit encore affronter les deux leaders, alors que plusieurs de ses joueurs auraient déjà été approchés par Molenbeek.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent