15

Univers > Foot > Foot belge > Division 1A > Charleroi

Mazzù avant Charleroi-Bruges: «Je ne peux pas toujours innover»

Cédric Martin |

Publié le Vendredi 5 Mai 2017 à

En l’absence de Baby (blessé), Marcq et Harbaoui (suspendus), Felice Mazzù va devoir, une fois encore, remanier son équipe à l’occasion du match contre le FC Bruges ce vendredi soir (20h30).

«  Je ne veux pas pleurer les absents même s’il s’agit d’éléments ayant un temps de jeu conséquent. Mais nous avons des joueurs pour les remplacer. » La coach a passé en revue avec nous quelques changements envisageables.

Saglik titulaire ? «  En tout cas, il a le potentiel de créer un peu plus que ce qu’on crée dans l’équipe. Quant à savoir s’il sera titulaire, je laisse à tout le monde le soin de le découvrir. Mais il revient très bien, a fait une bonne entrée à Ostende et sait donner de bons ballons aux coéquipiers. C’est peut-être ce qui nous manquait un peu dans ce secteur-là donc, ce retour me satisfait amplement. Le rythme ne s’acquiert qu’en jouant. S’il a la chance de débuter, on verra jusque quand il peut aller. »

Mata milieu ou défenseur ? «  Mata peut jouer en 7 (milieu droit), il a déjà joué dans les deux positions avec nous. Il est en train de s’épanouir au poste d’arrière latéral droit. Il a d’ailleurs beaucoup de caméras et projecteurs autour de lui depuis qu’il joue à ce poste. Mais effectivement, il peut évoluer un cran plus haut en fonction des besoins de l’équipe. »

Et Marinos ? «  On m’a demandé qui étaient pour moi les deux meilleurs arrière latéraux de Belgique, j’ai répondu Clinton Mata et Stergos Marinos. J’ai le choix, à ce poste-là. Si un est absent, l’autre est là. Si un doit évoluer plus haut, l’autre peut évoluer plus bas.  »

Qui pour remplacer Marcq ? «  J’ai plusieurs solutions mais ça dépend aussi de si je joue avec trois ou quatre défenseurs. Au niveau des caractéristuques individuelles, Gaëtan a, c’est vrai, plutôt un profil de 8 avec un gros volume de jeu, capable de faire beaucoup courses, dans un rôle de relayeur. Mais il peut aussi faire un gros travail de récupérateur. Il sait qu’il est n°3 à ce poste, la paire Diandy-Marcq fonctionnant très bien. »

Et Baby ? «  Ce qui m’embête le plus dans son absence, c’est qu’au final, on perd trois grands gabarits (avec Marcq et Harbaoui), on n’en avait déjà pas beaucoup dans l’équipe. »

Un nouveau changement de tactique ? «  Je ne peux pas toujours innover, il est important d’avoir des points de repère. Un retour à une défense à cinq en profitant de la taille de Dessoleil ? C’est tentant...  »

Remacle prêt à débuter ? «  Quand un joueur revient, il n’y a pas que le fait d'être guéri qui compte, il faut aussi avoir du rythme. Une chose est sûre, lui et Enes (Saglik) ne seront pas alignés ensemble d’entrée de jeu !  »

Toujours avec Bedia devant ? «  C’est un super garçon, très sociable avec avec un profil atypique : un grand gaucher avec des qualités physiques intéressantes. Il a besoin d’être en confiance mais il est très difficile de lui prendre un ballon dans les pieds. Il a encore un travail et un sens tactique à acquérir. Le plus important à Charleroi est d’être au service de l’équipe et il doit le comprendre. »