Publié le Vendredi 19 Mai 2017 à

Régions > Sambre-Meuse > Actualité

"Kevin le Croisé" a commis une faute déontologique et sera sanctionné (vidéo)

Xavier De Brabander

Le Collège de la zone de police 3 Vallées se réunissait ce vendredi matin pour se pencher sur le cas de l'inspecteur Kevin François, dit le Croisé. L'homme, qui portait un écusson représentant une croix rouge sur un fond noir, faisait la polémique depuis quelques jours.

"L'inspecteur a écrit une lettre d'une page et demi et nous l'a lue. Il nous remerciait d'être entendu pour pouvoir s'expliquer. Il a reconnu avoir commis une faute en portant un écusson non autorisé et s'en est excusé. C'était très courageux de sa part, il parlait avec ses tripes", a détaillé Raymond Douniaux, le bourgmestre couvinois.

Pas de connotation extrémiste

​Pour le Collège de police, l'écusson qui a suscité la polémique n'a aucune connotation religieuse ou extrémiste. "La croix des Templiers est utilisée de différentes façons. Il affirme n'appartenir à aucun mouvement d'extrême droite et précise qu'elle représente surtout des valeurs policières et de sécurité envers le citoyen", précise Jean-Marc Delizée, bourgmestre de Viroinval. Et Raymond Douniaux d'ajouter: "Nous ne permettrons pas d'infiltration de l'extrême droite au sein de la zone de police. On ne dit pas qu'il y en a actuellement."

Toujours est-il que le Collège estime que Kevin François a commis une faute déontologique, qui sera sanctionnée: le port non autorisé d'un écusson sur l'uniforme de police.

"Cette sanction restera confidentielle, comme le veut la procédure disciplinaire, et sera annoncée au conseil de police, qui se tiendra à huis clos lundi prochain", poursuit Raymond Douniaux. "Ce lundi soir, le conseil sera informé de la décision, mais la sanction ne sera pas divulguée."

Par ailleurs, lundi 22 mai, le Collège rencontrera l'ensemble du personnel de la zone de police des 3 Vallées, pour "rappeler les valeurs de la police intégrée". "Nous conservons notre entière confiance en la cheffe de corps et son personnel", a ajouté Raymond Douniaux.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent