Publié le Mardi 23 Mai 2017 à

Actualité > Monde

Attentat à Manchester: Emmanuel Macron veut plus de «coopération» antiterroriste dans l'UE

Afp

Le président français Emmanuel Macron a fait part mardi de sa « volonté de renforcer la coopération européenne » antiterroriste, après l’attentat de Manchester, revendiqué par les djihadistes de l’Etat islamique (EI), qui a fait au moins 22 morts.


© News

© News

C’est « avant tout ces condoléances, ce sentiment de solidarité et ce plein soutien que nous tenions cet après-midi (mardi) à exprimer. C’est aussi notre volonté de renforcer la coopération européenne en matière de lutte contre le terrorisme », a déclaré le chef de l’État français, à l’ambassade du Royaume-Uni à Paris, après avoir signé un livre de condoléances.

M. Macron a également annoncé la tenue d’« un nouveau Conseil de défense » mercredi, après celui tenu à l’issue du premier Conseil des ministres la semaine dernière.

Cette réunion « permettra d’avancer sur la constitution d’une ‘task force’ anti-Daech », l’acronyme arabe de l’EI, qui a revendiqué l’attentat-suicide de Manchester, « sur la plus grande coordination de nos services de renseignement et le renforcement des moyens qui sont d’ores et déjà déployés », a-t-il indiqué.

« Nous serons déterminés et résolus aux côtés de l’ensemble de nos partenaires européens pour lutter contre le terrorisme partout sur notre continent »,a ajouté le chef de l’Etat, notant que « beaucoup de choses ont déjà été faites » et saluant « une coopération exemplaire », mais disant sa volonté de poursuivre « le renforcement de cette coopération en actes ».

Dans le livre de condoléances de l’ambassade, le président, venu accompagné du Premier ministre Edouard Philippe, du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et de la ministre des Affaires européennes Marielle de Sarnez, a notamment écrit ces mots : « Nos ennemis terroristes ont à nouveau frappé. Notre jeunesse, un lieu de fête, une ville de cœur, un pays de courage. Face à eux, nous sommes unis, plus solidaires et déterminés que jamais ».

Il avait fait part plus tôt dans un communiqué de l’Elysée de son « effroi » et de sa « consternation » après l’attentat qui a fait 22 morts lundi soir à la sortie d’un concert de la chanteuse pop Ariana Grande.

Auparavant, le chef de la diplomatie espagnole avait également appelé les Etats membres de l’Union européenne à renforcer le partage de renseignements pour éviter de nouvelles attaques terroristes.

«  Nous devons travailler tous ensemble pour mettre fin une bonne fois pour toute à ce fléau terrible  », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Alfonso Dastis lors d’une conférence de presse.

« Par-dessus tout, nous devons travailler à mettre en commun l’information que nous avons, en gardant à l’esprit que personne n’est à l’abri de cette folie », a précisé le ministre, ancien ambassadeur de l’Espagne auprès de l’UE.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent