Publié le Dimanche 28 Mai 2017 à

Sports > Athlétisme

Nafissatou Thiam se hisse à 7.013 points: «C'est un rêve!»

Philippe Vande Weyer, envoyé spécial à Götzis

Dans un heptathlon d’un niveau incroyable, Nafi Thiam a assommé la concurrence et est devenue la troisième performeuse de l’histoire après l’Américaine Jackie Joyner-Kersee et la Suédoise Carolina Klüft.

Moins de neuf mois après son titre olympique, Nafissatou Thiam a signé un nouvel exploit improbable, ce week-end à Götzis. La Namuroise est, en effet, devenue la troisième meilleure performeuse de l’histoire de l’heptathlon avec un total de 7.013 pts derrière l’Américaine Jackie Joyner-Kersee (7.291 pts) et la Suédoise Carolina Klüft (7.032), un total de 203 points supérieur à celui qui lui avait permis de conquérir l’or à Rio (6.810).

Au cours d’un week-end de rêve, elle a battu quatre records personnels sur 100 m haies (13.34), 200 m (24.40), au javelot (59,32 m) et sur 800 m (2.15.24) et en a égalé un à la hauteur (1,98 m). C’est au javelot, l’avant-dernière épreuve, qu’elle a sans doute frappé le plus fort et dessiné sa victoire en lançant à 59,32 m à son troisième essai, un jet synonyme à la fois de record du meeting et de record de Belgique de l’épreuve, l’ancien étant détenu depuis 2012 par Melissa Dupré avec 58,51 m.

Sachant dès cet instant qu’elle devait courir en 2.16.22 pour dépasser la fameuse barre des 7.000 pts, elle a donné tout ce qu’elle avait dans une course bien balancée pour terminer dans les temps avant de s’effondrer sous les vivats de la foule. «  Je me suis retrouvée dans une forme que je n’attendais pas aussi tôt dans la saison, dit-elle. Je suis tellement contente ! 7.000 points, c’est une limite mythique. Je pourrai dire qu’au moins une fois dans ma carrière j’aurai fait ça ! C’est un rêve ! J’ai fait un heptathlon incroyable, je suis contente d’avoir donné tout ce que j’avais.  »

Les deux autres Belges, Hanne Maudens (15 e , 6.113 pts) et Noor Vidts (18 e , 6.024 pts) sont, elles aussi, largement battu leur meilleure performance.

La catastrophe pour Pittomvils

Au décathlon, après un 110 m haies en 14.73 qui lui avait permis de garder le rythme de sa course au minimum pour les Mondiaux de Londres, et un petit coup de moins bien au disque avec un jet à 42,37 m, Niels Pittomvils a vécu ce que tout athlète espère ne jamais connaître à la perche. Lors de son deuxième essai à 5,00 m, sa hauteur de départ, sa perche s’est brisée en deux au moment de la montée, le laissant meurtri à la fois physiquement et, surtout, psychologiquement. Incapable de reprendre ses esprits et d’oser sauter « à fond » dès cet instant, le Limbourgeois a abandonné à deux épreuves de la fin, gardant son énergie pour un prochain décathlon, soit à Ratingen (Allemagne) fin juin ou aux championnats de France à la mi-juillet.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent