Publié le Mardi 12 Juillet 2011 à

Sports > Cyclisme > Route > Tour de France

Réactions des coureurs après la 10e étape

Rédaction en ligne

André Greipel a remporté la 10e étape du Tour de France, son premier succès sur la Grande Boucle et le 2e pour son équipe. Pour lui, c'est un moment qu'il attendait depuis des mois. Réactions également de Voeckler (maillot jaune) et de Johnny Hoogerland (maillot à pois).
AFP

AFP

Andre Greipel (GER/Omega Pharma), vainqueur de l'étape: "C'était le moment que j'attendais depuis le début de l'année. Je voudrais remercier tous ceux qui m'ont soutenu, qui m'ont permis d'être là. Pour
 l'équipe, les premiers jours de course ont été très beaux puis on a perdu Van den Broeck (dimanche). Pendant la journée de repos, on s'est dit qu'il fallait continuer à se battre. Gilbert est maillot vert et j'espère qu'on va continuer à gagner. Cavendish ? Il a fait une belle approche pour le sprint. Mais je lui ai tenu tête et j'en suis très fier. C'est le plus grand sprinteur du Tour. Nous nous respectons."

Thomas Voeckler (FRA/Europcar), maillot jaune: "J'avais vu sur le parcours qu'il y avait une côte à 15 kilomètres de l'arrivée. Je me doutais que certains essayeraient de décrocher Cavendish pour le maillot vert. J'ai suivi les attaques, je me suis retrouvé devant mais je n'ai pas voulu tout donner comme Gilbert. Il y avait un replat ensuite et cela aurait été risqué pour moi. L'étape s'est bien passée, l'équipe a bien géré le début de course. On se doutait que l'équipe de Cavendish donnerait un coup de main puis ferait le travail."
    
Johnny Hoogerland (NED/Vacansoleil), accidenté dimanche: "Je suis un petit peu mieux. Je ressens encore les douleurs. J'avais vraiment peur de remonter sur le vélo, j'ai eu beaucoup de soutiens, Kreuziger, Basso, m'ont aidé dans les premières côtes quand ils ont vu que j'étais en difficulté. J'ai reçu 33 points (de suture), sur les genoux, à gauche, derrière, j'en ai partout. Mais, pour que j'abandonne, il faudrait me cogner plus fort encore..."

Mark Cavendish (G-B/HTC): Le Britannique Mark Cavendish (HTC) a terminé 2e de la 10e étape du Tour de France, disputée mardi entre Aurillac et Carmaux et remportée au sprint par son ancien coéquipier allemand André Greipel, aujourd'hui chez Omega Pharma-Lotto. Le sprinter de l'Ile de Man a déclaré "être content" pour Greipel, avec lequel les relations ne sont pourtant pas au beau fixe. Les deux hommes étaient coéquipiers jusqu'à l'année passée avant que Greipel aille chez Omega Pharma-Lotto, qui lui a permis de  découvrir la Grande Boucle.  "Le peloton avait un peu éclaté, Bernie (Eisel) m'a emmené en haut
de la bosse. Je n'étais pas très bien mais je n'ai jamais été en position d'être lâché. Tony (Martin) était dans l'échappée alors on n'a pas eu à mener la chasse et les gars ont veillé sur moi jusqu'au dernier kilomètre. Ils ont été incroyables. Je savais que l'arrivée était sur du plat. J'ai pris la roue de Rojas jusqu'aux 250 mètres mais je n'ai pas démarré aux 250, j'ai démarré au 170 mètres. Greipel m'a passé et battu je suis content pour lui. Il est venu sur le Tour, il gagné. Je suis déçu. Je pense avoir fait une erreur mais Greipel... Ce n'est pas une excuse", a déclaré Mark Cavendish.

Alberto Contador (ESP/Saxo-Bank): "Je ne pense pas à rentrer chez moi, pas avant le fin du Tour" de France, a déclaré mardi Alberto Contador, en réponse aux rumeurs qui annonçaient un possible abandon de l'Espagnol en raison d'une douleur au genou droit. "Je vais faire tout mon possible pour atteindre mon objectif qui est de lutter pour la victoire à Paris", a déclaré le triple vainqueur la Grande Boucle (2007, 2009, 2010) à l'arrivée de la 10e étape à Carmaux (Tarn).  "La journée s'est bien passée et c'est une bonne nouvelle pour ma jambe. Ca n'a pas été une étape très exigeante. Maintenant, je vais pouvoir récupérer et penser à demain (mercredi). C'est un des rares jours qui reste où on pourra se remettre (de nos petites blessures)", a-t-il poursuivi à deux jours de la première étape pyrénéenne (Cugnaux - Luz-Ardiden).
    Au début de l'étape mardi, la douleur "me gênait un peu, mais ça s'est bien passé", a raconté le Madrilène. "Il a fallu être attentif à la fin car il y a eu une petite cassure dans la dernière ascension. J'étais un peu derrière et j'ai dû remonter mais je suis content car cela signifie que les jambes marchent bien", a-t-il estimé, ajoutant avoir été également "vigilant pour ne pas faire une nouvelle chute". Un des directeurs sportifs de l'équipe Saxo Bank, Philippe Mauduit, a estimé que le genou de Contador était en "bonne voie de guérison". "Le test (de la journée de mardi) s'est plutôt bien passé. Il a toujours une petite douleur, ce qui est normal après un choc à cet endroit", a-t-il expliqué.  "Hier soir (lundi), il avait le genou encore un peu gonflé, ce matin (mardi) beaucoup moins, et ce soir plus du tout", a-t-il ajouté. "Ce n'est pas mauvais signe".

Le déroulé de la 10e étape.

Les PHOTOS du Tour de France.

Notre DOSSIER sur le Tour de France.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent