Publié le Vendredi 9 Juin 2017 à

Actualité > Politique

Laurette Onkelinx pas épargnée par animateur et journaliste sur les ondes de la RTBF ce matin

Rédaction en ligne

Ce matin sur La Première, Laurette Onkelinx n’a pas apprécié le café serré d’Alex Vizorek qui revenait sur le scandale du Samusocial à Bruxelles. Ensuite sur Vivacité la chef du PS bruxellois a dû répondre: «Je trouve ça presque indécent… votre question».

Dans une ambiance glaciale après le billet de l’humoriste Alex Vizorek, l’animateur a demandé à Laurette Onkelinx si la séquence l’a fait rire... Un «non» froid lui a été répondu aussi sec. Le billet de Vizorek n’a pas été tendre envers le «Cirque» PS et son «nouveau spectacle» et tous en ont pris pour leur grade. A découvrir ici et surtout à écouter la réaction de Laurette Onkelinx à la fin qui ne semblait pas du tout avoir l’envie de rire.

Quelques minutes plus tard la chef de file du PS bruxellois était choquée par une question d’un journaliste sur les ondes de Vivacité cette fois à propos de la succession et du futur d’Yvan Mayeur

Qui va reprendre le poste de bourgmestre? Karine Lalieux (PS) un nom qui circule. Et qui pourrait reprendre le poste de cette dernière sur les bancs de la Chambre? Yvan Mayeur? Sébastien Pierret, le journaliste a donc demandé à Laurette Onkelinx si l’ex-bourgmestre de Bruxelles était toujours digne des valeurs du PS et s’il pouvait siéger sur le banc du PS à la chambre.

«Mais enfin… Je trouve ça presque indécent, votre question, rétorque la cheffe du PS bruxellois. Je viens de dire que c’est un homme qui avait créé des solutions pour les sans-abri, qui avait créé des centaines d’emplois de travailleurs sociaux pour s’occuper de la pauvreté à Bruxelles. Il a commis une faute, il a été sanctionné mais il faut que s’arrête la chasse à courre d’un homme qui est à terre. Pour le reste, il n’a aucune intention d’aller sur les bancs de la Chambre des représentants ».

Laurette Onkelinx n’a donc pas mâché ses mots pour répondre et défendre un PS bruxellois plongé dans la tourmente.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent