Publié le Samedi 8 Juillet 2017 à

Régions > Verviers > Actualité

Le fils de l'imam de Dison s'apprêtait à commettre un attentat

Rédaction en ligne

Révélations glaçantes, ce samedi. Des preuves accablantes ont été trouvées par les enquêteurs sur la messagerie Telegram de Souhaib Amaouch, le fils de l’imam radical expulsé de Dison après des mois de combat du bourgmestre local, selon nos confrères d’RTL. On y aurait trouvé des preuves qu’il était en contact avec Tarik Jadaoun, l’un des djihadistes verviétois réputé comme dangereux. Et que ce dernier lui aurait commandé l’assassinat d’un imam de Verviers.


L’imam de Dison a été expulsé hors du territoire tandis que son fils Souhaib Amaouch est en IPPJ. ©News

PhotoNews

L’imam de Dison a été expulsé hors du territoire tandis que son fils Souhaib Amaouch est en IPPJ. ©News

Le jeune homme devait tuer un imam de Verviers, révèle un document judiciaire que se sont procuré nos confrères de RTL.

Pour rappel, Souhaib Amaouch est placé en IPPJ depuis le 22 août 2016 pour incitation à la haine et propagande djihadiste. Il avait incité au meurtre de chrétiens dans une vidéo tournée de nuit dans les rues de Verviers.

Le jeune homme avait rectifié la traduction de la prière chantée en expliquant qu’il n’en appelait pas au meurtre des chrétiens mais des nusayrîs, aussi appelés alaouites et dont le dictateur syrien Bachar el-Assad fait partie.

Actuellement, Souhaib Amaouch est toujours en IPPJ bien qu’il soit aujourd’hui majeur. Il suit là-bas un processus de déradicalisation.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent