Publié le Lundi 17 Juillet 2017 à

Fun > Buzz

Une célèbre animatrice TV britannique pense à engager une prostituée pour dépuceler son fils autiste de 15 ans

Rédaction en ligne

La semaine dernière, l’animatrice de l’émission Loose Women s’est confiée, sur le plateau, sur les problèmes de puberté que rencontre son fils atteint d’autisme.


Fils de Katie Price

Capture d’écran (closer)

Fils de Katie Price


Katie Price et son fils

Capture d’écran (Instagram)

Katie Price et son fils

L’adolescent, aujourd’hui âgé de 15 ans, souffre de plusieurs handicaps : le garçon a des troubles de la vue, il est atteint du syndrome de Prader-Willi (maladie générique rare) et d’autisme. Un état qui préoccupe sa maman, star britannique âgée de 39 ans.

En pleine discussion avec une autre maman d’un enfant autiste, elle s’interroge sur ses devoirs en tant que mère dans l’éducation sexuelle de son enfant. Une discussion qui l’amène à se demander si elle ne ferait pas mieux d’engager une prostituée pour dépuceler son garçon.

« Harvey a 15 ans maintenant, a expliqué Katie Price. Normalement à cet âge-là, c’est la puberté et c’est normal que se découvrir. Est-ce possible pour lui d’en faire l’expérience ? L’autre jour, Kiera plaisantait en disant qu’on devrait lui payer une prostituée pour son 18e anniversaire et je lui ai répondu que c’était encore mon petit Harvey ! Il n’a aucune idée à ce sujet-là, est-ce que c’est à nous de le mettre sur le tapis ? Que dois-je faire : le laisser tranquille ou l’aider à essayer ? »

L’autre maman, Kathy Lette, s’est empressée de lui apporter ses conseils : « Selon moi, il faut attendre de voir si c’est vraiment un problème pour lui au point qu’il en fasse sa crise d’adolescence. Pour Julius, c’était le cas ».

Mais avant de passer à l’acte, Katie Price souhaite voir si l’amourette de son jeune fils évolue. En effet, l’adolescent s’est trouvé une amoureuse, nommé Tia, dans son école pour jeunes handicapés. « Je ne crois pas qu’ils s’embrassent ni rien de ce genre, mais qu’ils s’assoient seulement ensemble en classe », a-t-elle confié.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent