Publié le Lundi 17 Juillet 2017 à

Culture > Médias

Le site d'informations Newsmonkey en perte d'un million d'euros en 2016

Belga

Definitive Groove, la société derrière le site d’informations Newsmonkey, a terminé l’année 2016 sur une perte de 1,02 million d’euros. Ses fonds propres sont dans la foulée devenus négatifs, à hauteur de 72.871 euros, ressort-il des comptes annuels 2016 transmis à la Banque nationale de Belgique (BNB).

Photonews

Le nombre d’équivalents temps plein est parallèlement passé de 13 lors de l’exercice précédent à 6,2. À la fin de l’exercice 2016, le nombre d’équivalents temps plein était même descendu à 3,5.

Newsmonkey avait fait parler de lui l’an dernier après que des petits investisseurs ayant investi dans le site d’informations via la plate-forme de financement participatif MyMicroInvest eurent été contraints de vendre leur part aux fondateurs de la société. Les crowdfunders avaient reçu 11 euros par action, pour un investissement initial de 10 euros par action, soit un retour sur investissement de 10 %, mais compte tenu des frais de commissions de 12 %, ceux-ci avaient donc in fine perdu un peu d’argent.

Début 2015, Newsmonkey avait publié un communiqué évoquant un possible équilibre de ses comptes au cours de cette année, mais le site d’informations n’y était finalement pas parvenu puisque l’exercice 2015 s’était soldé sur perte nette de près de 0,99 million d’euros.

Les comptes transmis à la BNB montrent également que plusieurs administrateurs ont vu leur mandat arriver à échéance en 2016, dont l’ancien président José Zurstrassen, par ailleurs président de MyMicroInvest, et le co-fondateur et administrateur délégué Wouter Verschelden. Le mandat d’administrateur délégué de ce dernier a été repris par sa société, la SPRL Leasyprint Belgium.

«  Tout va pour le mieux avec Newsmonkey  », a réagi Wouter Verschelden. «  La perte est prise en compte dans nos plans d’affaires, nous nous trouvons dans une phase d’investissements. Une augmentation de capital est déjà intervenue en juin. Nous travaillons actuellement avec une équipe francophone et une équipe vidéo et nous regardons l’avenir avec enthousiasme  ».

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent