Publié le Mercredi 26 Juillet 2017 à

Régions > Liège > Actualité

L'horrible mort du glacier de Saint-Nicolas

Laurence Wauters

Jean Driesmans, ancien glacier de 80 ans, avait été mis à mort chez lui lors d’une scène digne du film « Orange mécanique ». A l’heure de boucler le dossier, on apprend que le ministère public va demander le dessaisissement du juge de la jeunesse pour les deux jeunes de 17 ans.


Jean Driesmans avait agonisé pendant 24 heures.

DR

Jean Driesmans avait agonisé pendant 24 heures.

Le jeudi 25 février 2016, Jean Driesmans, 80 ans, un glacier pensionné de Saint-Nicolas, avait reçu la visite d’une jeune fille de 17 ans originaire du quartier.

Depuis qu’il avait perdu son épouse, l’été précédent, il l’« embauchait » de temps en temps pour qu’elle lui donne un coup de main au nettoyage et pour quelques courses...

La jeune fille avait fait rentrer ses complices, et le vieil homme avait été battu à mort. C’est deux jours plus tard qu’on l’avait retrouvé dans sa véranda, le crâne fracassé, baignant dans une mare de sang.

L’adolescente et quatre autres jeunes de Herstal, dont un seul était majeur, avaient été interceptés suite à cet homicide.

Lucas, qui avait 18 ans au moment des faits, est le seul à s’être retrouvé en maison d’arrêt de Lantin, où il a purgé une année de détention préventive avant de retrouver sa famille.

> Découvrez dans quelles conditions ce glacier est-il mort dans votre édition digitale

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent