Publié le Samedi 29 Juillet 2017 à

Régions > Centre > Actualité

Binche: deux jeunes hommes de 16 et 20 ans et leur père retenus au Maroc depuis mardi (vidéo)

Johanne Tinck

Nicolas, 20 ans, son frère de 16 ans et son papa sont accusés à tort d’avoir blessé un animateur. Marjorie, sa fille et la compagne de son fils ont pu rentrer d’Agadir mardi comme prévu. Par contre, ses deux fils et son mari sont toujours retenus là-bas, accusés d’avoir, selon eux à tort, blessé un animateur. Depuis ce jour-là, la Binchoise multiplie les démarches pour les faire revenir. Mais, rien ne bouge…

Vidéos

Si les vacances de la famille Timmermans à Agadir avaient bien débuté, la fin aura été bien plus folklorique. Tout a commencé lundi soir, veille du retour de la famille. «  Nous étions six : mon mari et moi, nos deux fils, notre fille ainsi que la copine de mon fils aîné  », explique Marjorie, la maman. «  Nous nous trouvions dans l’hôtel lorsque nous avons vu un animateur taper sur une animatrice. Mon mari est allé lui dire que l’on ne frappait pas sur une femme. Sans plus. L’animateur en question a, ensuite, bu plus que de raison. S’en est suivie une bagarre générale. Nous sommes allés prévenir à la réception. Nous n’avions jamais vu ça dans un hôtel familial », poursuit la Binchoise.

Réception où l’on n’a pas manqué de demander leur numéro de chambre. « Nous l’avons donné sans aucun souci. Le lendemain, à table, nous avons vu le directeur manger avec deux personnes. Nous pensions que c’était des gens qui effectuaient des contrôles dans les hôtels. Il s’agissait en fait de policiers. Ils sont ensuite venus chercher mon mari et mes deux fils »

Le cadet aurait jeté une table !

Le mari de Marjorie est accusé d’avoir poussé l’animateur, le fils aîné d’avoir lancé une chaise dans sa direction et le plus jeune de 16 ans, une table marocaine ! «  Les tables marocaines font bien deux fois son poids  », s’exclame la maman.

De mardi à vendredi soir, le papa et ses deux fils étaient pour ainsi dire des errants. « Ils n’avaient plus de passeport et faisaient des allers-retours entre la police et la rue. Ils ont désormais eu une copie de leurs documents et ont donc pu prendre une chambre »

Une question d’argent ?

Mari qui s’est rendu à l’hôpital voir l’animateur qui a un os cassé à la jambe. «  L’animateur en question lui a dit qu’il n’avait pas de chance. Cela montre tout… Pour nous, c’est une question d’argent pour payer l’hôpital. Nous avons appris que les employés de l’hôtel n’étaient plus payés depuis un certain temps. Très vite, le directeur nous avait parlé de l’équivalent de la somme de 5000 euros  »

Les démarches effectuées là-bas et en Belgique n’ont pas porté leurs fruits : «  Nous avons eu des contacts avec les ambassades, le ministère des affaires étrangères… Ils disent qu’il faut trouver un accord là-bas avant de revenir. Ce qui n’est apparemment pas possible  »

Toute personne pouvant aider la famille peut contacter Marjorie via son adresse mail qui n’est autre que marjo78@live.be

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent