Publié le Mercredi 2 Août 2017 à

Régions > Charleroi > Actualité

Deux membres de la communauté des gens du voyage suspectées d'avoir volé des personnes âgées: une a perdu 22.000 euros!

Belga

Deux membres de la communauté des gens du voyage ont comparu devant le tribunal correctionnel de Charleroi, mercredi. Les deux prévenues sont soupçonnées d’avoir dérobé les cartes bancaires de plusieurs personnes âgées. L’une d’elles s’est fait soutirer la somme de 22.000 euros.


Illustration

News

Illustration

Le 26 avril dernier, une policière montoise qui prélevait de l’argent dans le sas d’une banque de la région de Charleroi a constaté que deux jeunes femmes tentaient d’apercevoir son code. L’inspectrice a donc prétexté un problème pour sortir et appeler le 101 en décrivant notamment l’une des suspectes, coiffée d’un chapeau noir.

Les équipes ont vite intercepté un véhicule de location à bord duquel se trouvaient les deux jeunes femmes, issues de la communauté des gens du voyage. La voiture avait en outre été signalée pour un cambriolage survenu plus tôt dans la journée.

Alors qu’une dame âgée tapait son code à la caisse d’un magasin de Gerpinnes, elles lui avaient subtilisé sa carte sous prétexte de lui demander un renseignement. Elles avaient en outre dérobé les clés et le portefeuille de la préjudiciée pour se rendre à son adresse et commettre un vol.

Selon le parquet, les enquêteurs ont découvert que d’autres faits similaires avaient été commis par une femme coiffée d’un chapeau noir. L’une des victimes, qui a remarqué tardivement le vol de sa carte bancaire, s’est fait dépouiller de 22.000 euros.

« Les prévenues sont des professionnelles qui utilisent les nouvelles technologies pour s’attaquer à des personnes vulnérables et s’emparer de leurs économies. Elles méritent une peine ferme et sévère », a requis le substitut Bury.

Me Christine Callewaert n’a pas contesté les faits du 26 avril, mais a estimé que les seules images d’une femme munie d’un chapeau « bon marché de chez H&M » n’étaient pas suffisantes pour emporter la conviction du tribunal. L’avocate a donc plaidé l’acquittement pour les trois autres vols de cartes, dont celui de 22.000 euros. Pour le reste, Me Callewaert a sollicité le sursis pour ce qui excède la détention préventive. « Elles ont pris conscience de leurs actes. Ce sont juste des mamans qui veulent rentrer en France auprès de leurs enfants », a conclu cette dernière.

Le Jugement est attendu le 14 août.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent