Publié le Vendredi 18 Août 2017 à

Sports > Hockey > International

Felix Denayer: «Les Red Lions gèrent mieux leurs émotions depuis Rio et Johannesburg»

Belga

Les Red Lions, les joueurs de l’équipe nationale messieurs de hockey, se sont confiés ce vendredi sur leurs objectifs et ambitions, vingt-quatre heures avant d’entamer leur championnat d’Europe, ce samedi à Amsterdam.

«Notre groupe est prêt et nous nous sentons tous très bien. Enfin un nouveau grand tournoi!», a expliqué l’expérimenté joueur du Dragons Felix Denayer. «L’an dernier, nous avons réalisé un rêve en accédant à la finale olympique à Rio, il est temps maintenant de passer au chapitre suivant.»

En guise de préambule, les hommes de Shane McLeod se sont qualifiés pour la prochaine Coupe du monde de 2018 en remportant la demi-finale de la World League, début juillet en Afrique du Sud. Autant de faits marquants qui permettent aux Lions d’aborder leurs nouveaux défis avec plus de confiance. «Nous gérons mieux nos émotions à présent», ajoute le milieu de terrain de 27 ans. «Précédemment, gagner une demi-finale, quelle soit olympique, européenne et de World League, était presque une finalité en soi. Maintenant, nous en voulons plus et nous travaillons pour y arriver. Ce qui est important, c’est de poursuivre notre processus. Nous sommes la 5e nation mondiale, et l’Allemagne et les Pays-Bas sont devant nous au classement. A eux de porter l’étiquette de favoris durant cet Euro, mais vu nos derniers duels contre ces deux adversaires nous savons que nous avons les mêmes armes qu’eux.»

Les Belges ouvriront leur tournoi samedi à 17h00 contre l’Autriche, 22e nation mondiale. «Nous connaissons bien certains de leurs joueurs et nous les avons observés à l’entraînement. Il ne faut certainement pas les sous-estimer. Nous prenons match par match, et c’est donc sur l’Autriche que nous nous concentrons aujourd’hui. Notre entraîneur Shane McLeod insiste énormément sur la notion de répondre à nos propres attentes en terme de fond de jeu, d’état d’esprit et de continuation du processus mis en place. Et non pas de se fixer un score minimum ou de se casser la tête à inscrire le premier but le plus vite possible», a conclu Felix Denayer.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent