Publié le Lundi 18 Septembre 2017 à

Actualité > Politique

Emploi et pensions: Charles Michel annonce de nouveaux changements pour les prochains mois!

Ch.C

Jobs, jobs, jobs ? Ne comptez pas sur Charles Michel (MR) pour changer de rengaine. L’objectif – si pas l’obsession – demeure plus que jamais présent, dans l’interview de rentrée que le Premier ministre nous accorde...

Exclusivité Sudpresse

Charles Michel
: «
Nous allons continuer à faire en sorte que le salaire coûte moins cher à l’employeur.
»

Elio Germani

Charles Michel : « Nous allons continuer à faire en sorte que le salaire coûte moins cher à l’employeur. »

Que direz-vous dans un mois, lors de votre traditionnel discours de rentrée à la Chambre ?

« On a conclu 50 mesures économiques et sociales. Et le mantra, l’obsession demeure : plus d’emplois pour plus de pouvoir d’achat. 130.000 emplois ont été créés, mettant un peu plus à l’abri de la pauvreté 130.000 familles. Nous allons continuer à faire en sorte que le salaire coûte moins cher à l’employeur et qu’en net il augmente pour le travailleur. »

Le déficit budgétaire qui reste à résorber va-t-il remettre en cause le tax shift et ses promesses de hausses salariales ?

« Je serai très clair : 100 % du tax shift qui a été promis en début de législature verra le jour ! En juillet, on a pris des mesures additionnelles pour soutenir les entreprises mais aussi l’emploi, avec des mesures pouvant changer la vie des gens. »

En quoi ?

« Dans l’associatif, on va pouvoir gagner jusqu’à 500 euros net supplémentaires par mois. Les employeurs pourront aussi faire participer, de façon plus simple et avec moins de charges fiscales, les travailleurs aux bénéfices des entreprises.... »

Découvrez l’intégralité de l’interview dans nos éditions digitales

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent