Publié le Samedi 16 Septembre 2017 à

Fun > People

Facteur, horeca…: découvrez ce que faisait Maitre Gims avant de devenir chanteur

Rédaction en ligne

Avant de percer dans la musique, Maitre Gims a enchaîné les petits boulots pour pouvoir payer ses factures. Dans des secteurs bien loin du showbiz ou du monde musical.

Photonews

Maitre Gims s’impose depuis plusieurs années comme une valeur sûre de la scène musicale française. Un statut acquis après de nombreux tubes qui récompense la patience et la volonté de l’homme pour se hisser à la tête des hit-parades. Car avant de chanter, Maitre Gims a enchaîné les petits boulots comme il l’a confié dans sa story Snapchat.

C’est le site Voici.fr qui rapporte les propos du chanteur.« Ça n’a pas toujours été l’Fuego dans ma vie les amis, a-t-il confié. J’ai bossé à La Poste, je triais le courrier la nuit. C’est un peu grâce à moi que certains d’entre vous ont pu recevoir leurs foutus courriers le matin !! ». Si ceux qui recevaient leur facture à temps peuvent le remercier, les amis des céréales le matin ne sont pas non plus en reste. « Avec Lefa, on rangeait les rayons. J’étais vers les rayons céréales, gâteaux et compagnie. C’est un peu grâce à moi que vous avez pu facilement trouver vos foutus Chocapic. »

L’homme était aussi plus visionnaire. En atteste son parcours dans le marché des vélos en libre-service à Paris. « J’ai été l’un des premiers à bosser chez Vélib’. Je réparais les vélos. Donc si quelqu’un a une galère avec son vélo, appelez-moi au 06 XX XX XX XX. »

Finalement, lorsqu’il s’agit de petits boulots, celui qui revient le plus souvent c’est l’horeca. Un domaine par lequel est aussi passé Maitre Gims, en se spécialisant plus précisément dans la cuisine grecque. « J’ai bossé dans un grec, j’ai tenu un mois. Respect à ceux qui sont dans la restauration. Moi, je me faisais souvent virer au boulot à cause de ma tête sans expression. »

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent