Publié le Vendredi 8 Septembre 2017 à

Fun > Sexe

Six choses que vous ignorez sur les films pornos: un réalisateur dévoile les coulisses des tournages

Rédaction en ligne

L’industrie de la pornographie regorge de nombreux films. Des vidéos dont les coulisses ne sont pas aussi parfaites que le laisserait penser l’imaginaire collectif. Un réalisateur casse le mythe et révèle les conditions de tournage.

123RF

Non, les acteurs de films pornos n’ont pas un métier de rêve. Car si les scènes le laissent penser, la réalité des tournages est tout autre et implique des conditions auxquels on ne pense pas forcément. Un réalisateur de ce genre de vidéos a révélé les 6 choses que l’on ignore à propos des films X.

Les gros engins

Cassons le mythe directement : très peu de femmes peuvent profiter des très grands pénis. Pour la majorité, cela fait plus de mal que de bien. Mais pour éviter de détruire le mythe, les producteurs coupent les scènes où l’on voit les filles souffrir à cause de cela.

Une endurance qui a des limites

Dans la vie d’un acteur de films X, il faut pouvoir enchaîner les scènes sur la même journée. Mais ces hommes restent avant tout… des hommes. Le réalisateur explique que 95 % des acteurs masculins recourent à un médicament pour pouvoir être au top à chaque tournage. Mais attention, il ne s’agit pas du Viagra qui ferait rougir le visage…

Lavement et interdiction de manger

Pour les scènes de sexe anal, les actrices sont soumises à des interdictions très strictes : elles doivent subir un lavement et ne peuvent pas manger pendant 4 à 12h avant le tournage de ladite scène.

Pas pour l’amour du sexe

Non, les personnes qui se lancent dans le porno ne le font pas pour satisfaire leur libido. Comme le confie le producteur, certaines femmes hétéros couchent avec des femmes alors qu’elles sont incapables de jouir avec une partenaire féminine. À l’inverse, certaines femmes lesbiennes couchent avec des hommes. Ce qui pousse véritablement les acteurs à s’engager dans cette carrière ? L’argent, l’adulation, la liberté et puis seulement après, le sexe.

Éjaculation féminine… à peu près

Les éjaculations féminines que l’on peut voir dans certaines vidéos sont la plupart du temps… un jet d’urine. D’autres se remplissent le vagin avec de l’eau pendant les tournages.

Sans protection

Pour pouvoir tourner des scènes sans préservatifs, les acteurs subissent des tests tous les 14 à 30 jours. Cela n’empêche pas pour autant quelques MST de circuler. Et comme le révèle le réalisateur, certains acteurs en attrapent si souvent qu’ils sont devenus intolérants aux médicaments.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent