Publié le Samedi 9 Septembre 2017 à

Actualité > Santé

Un lieu de vie important pour de nombreux adultes volontaires

L.B.

Parler d’une école des devoirs ne peut faire l’impasse sur le rôle essentiel de l’équipe des volontaires qui, chaque jour, s’investit et s’implique avec pour but de faire avancer les enfants, de les valoriser dans leurs comportements, leurs actions, leurs compétences et leurs savoirs. Une école des devoirs est un lieu de vie important également pour ces nombreux adultes volontaires.

Parler d’une école des devoirs ne peut faire l’impasse sur le rôle essentiel de l’équipe des volontaires qui, chaque jour, s’investit et s’implique avec pour but de faire avancer les enfants, de les valoriser dans leurs comportements, leurs actions, leurs compétences et leurs savoirs. Une école des devoirs est un lieu de vie important également pour ces nombreux adultes volontaires.

« Ces personnes sont, elles aussi, pour certains, parfois en décrochage social. Elles viennent aussi chercher une valorisation de leur personne et de leurs compétences variées et multiples qui ne sont plus reconnues dans un emploi, soit perdu soit pas encore trouvé pour les plus jeunes », précise Véronique Fagan.

L’équipe encadrante est très riche car pluridisciplinaire, multiculturelle, mixte de genres, intergénérationnelle. Toute compétence d’un volontaire sera utile en école des devoirs : la langue d’origine qui permettra de comprendre les familles qui ne parlent que le turc, l’arabe, le russe; un savoir-faire pour un des ateliers mis en place.... tout sera l’opportunité à mettre les enfants en ateliers éducatifs et de plaisir.

DECISIONS EN EQUIPE

Des difficultés, il y en a bien évidemment pour les écoles de devoirs. Cela concerne essentiellement les moyens humains et embauchés sous contrats, les locaux pour accueillir les enfants dans de bonnes conditions, des espaces extérieurs ou des salles de sport; le matériel pédagogique, ludique, le matériel pour les ateliers créatifs... « Tout manque en école des devoirs », poursuit la responsable. « Les équipes sont très créatives et font des exploits avec deux bouts de ficelle, du matériel de récupération... ». Malgré cela, tout un travail est fait, au quotidien, pour véhiculer des valeurs liées à la citoyenneté, au respect de l’environnement, des différences, du non-sexisme, de l’intégration...

ENFANTS MIGRANTS DEMANDEURS D’ASILE

Notons enfin qu’étant donné que la scolarité est un des rares droits de l’enfant reconnu sans discrimination, les écoles de devoirs accueillent des enfants migrants demandeurs d’asile. « C’est important pour ces enfants qui ne peuvent bénéficier d’aucune condition de vie décente et appropriée à leur personne d’enfant. Dans une école de devoirs, ils peuvent avoir une vie sociale, exister simplement en tant qu’enfant, être abordé en tant qu’humain ayant une histoire semée de moments inhérents à chaque vie de chaque enfant: des moments de peur, de joie, de peines, de besoins à combler, d’amitiés à construire, de place à prendre et à donner... juste une vie d’enfant, un court instant avant de retourner dans la clandestinité et l’anonymat. Ce sont toujours des rencontres qui comptent pour les enfants qui peuvent vivre au grand jour... », ajoute la coordinatrice. -

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent