102

Univers > Foot > Foot belge > Division 1A > Anderlecht

Contre Lokeren, Teodorczyk parvient à délivrer Anderlecht en toute fin de match (3-2) !

Rédaction en ligne |

Publié le Samedi 9 Septembre 2017 à

Photo News

Mené 1-2 à la pause par Lokeren, Anderlecht a poussé en seconde période. Résultat : les Mauves ont su inverser une situation périlleuse et vont ainsi aller l’esprit libéré au Bayern Munich mardi prochain.

Anderlecht, qui n’avait marqué que trois buts en 5 journées, a dû en inscrire autant pour venir à bout de Lokeren vendredi lors du match d’ouverture de la 6e journée de la Jupiler Pro League de football (3-2). Henry Onyekuru (3e, 77e) et Lukasz Teodorczyk (90e) ont en effet répondu aux buts de Marko Miric (6e) et Ari Skulason (36e). Au classement, Anderlecht (7e, 8 points) passe devant Lokeren (10e, 6 points)

En prévision de la rencontre de Ligue des Champions mardi au Bayern Munich, René Weiler avait effectué six changements par rapport à l’équipe alignée à Gand (0-0). Frank Boeckx, Olivier Deschacht, Andy Najar, Leander Dendoncker, Adrien Trebel et Massimo Bruno ont pris part au départ en force d’Anderlecht qui a ouvert le score sur corner par Onyekuru dès la 3e minute (1-0). Un avantage que malgré deux sauvetages de Boeckx les mauves n’ont pas conservé longtemps, Miric égalisant en effet à la 6e (1-1).

Malgré un envoi de Dendoncker sur le poteau (13e), Anderlecht a calé. Après une première tentative de Jakov Filipovic (31e), Skulason s’est retrouvé isolé dans les 16 mètres par un centre de Stefano Marzo, qui a surpris toute la défense visitée (36e, 1-2). Anderlecht pouvait commencer sa course poursuite sous les grondements de ses supporters.

La seconde période a débuté par un sauvetage de Davino Verhulst sur une reprise de la tête de Lukasz Teodorczyk (47e). Monté au jeu à la place de Bruno (46e), Alexandru Chipciu a essayé de combiner mais les passes du Roumain n’étaient pas assez incisives. Anderlecht cherchait deux solutions et Onyekuru en a trouvé une première (77e, 2-2).

En fin de match, Weiler a lancé Nicolae Stanciu, qui a eu plus de feeling sur ses passes que son compatriote. L’International roumain a ainsi distillé l’assist qui a permis à Teodorczyk de donner la victoire à Anderlecht (90e, 3-2).