Publié le Mercredi 13 Septembre 2017 à

Actualité > Faits divers

Lucy a commencé à se comporter bizarrement en pensant notamment qu'elle était un dinosaure: personne ne se doutait de ce qu'il se passait réellement…

Rédaction en ligne

Une adolescente britannique est passée tout près de la mort, sans le savoir. Autour d’elle, ses proches se rendaient compte qu’elle avait un comportement étrange mais ne se doutaient pas de ce qu’il se passait réellement…

Lucy Evans, 18 ans, d’Aberstwyth, au pays de Galles, était une jeune femme joyeuse, pleine d’enthousiasme, qui aimait rire. C’est d’ailleurs pour cela que personne ne s’est inquiété lorsqu’elle a commencé à avoir un comportement étrange. En mai dernier, elle a par exemple cru qu’elle était un dinosaure, puis un singe. Mais la situation s’est empirée. Lucy a ensuite été victime d’une crise d’épilepsie, est devenue parano, et commençait à chanter et danser dans toutes les circonstances.

« Un jour, j’ai commencé à faire des cris de singe », explique la jeune femme au Cambrian news. « J’étais persuadée que ma place était dans un zoo. Le lendemain, je me prenais pour un Tyrannosaure ». Les docteurs étaient dans l’impasse : Lucy était-elle folle ? Bipolaire ? Non, en réalité, personne ne se doutait qu’elle souffrait d’encéphalite à anticorps antirécepteurs NMDA. Cette maladie s’attaque aux récepteurs du cerveau, dont la fonction est essentielle au bon jugement, à la bonne perception de la réalité, à l’encodage des informations…

Ce n’est finalement qu’un neurologue attentif, qui connaissait l’existence de cette maladie, qui a pris la jeune femme en charge. Hospitalisée durant sept semaines, Lucy est finalement sortie d’affaire : « Je ne me souviens de rien. Mais quand je regarde les photos et vidéos, c’est comme si j’étais possédée par le diable », raconte la jeune femme, une fois soignée.

Toujours en convalescence, Lucy souffre toujours de perte de mémoire, et son cerveau est toujours défaillant. Mais elle se rend compte qu’elle a eu beaucoup de chance : « Les médecins disent qu’une telle expérience peut soit vous rendre plus forte, soit vous casser. J’en suis sortie plus forte ».

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent