Publié le Mercredi 13 Septembre 2017 à

Régions > Mouscron > Actualité

Nathan a assassiné le bourgmestre de Mouscron, responsable selon lui du suicide de son père: «Après ça, ce gamin n'a plus jamais été le même»

J. Kasier

Dans le cimetière de Luingne, un jeune homme se trouvait près du corps d’Alfred Gadenne. Nathan Duponcheel, 19 ans, vient de commettre l’irréparable en plantant un cutter dans la gorge du maïeur de Mouscron, ne lui laissant aucune chance. Un geste qui serait motivé par la vengeance. Le jeune homme tenait en effet M. Gadenne pour responsable du suicide de son papa, qui date d’il y a deux ans déjà. En aveux, il a été inculpé d’assassinat.


© DR

© DR

Sur les photos, Nathan Duponcheel a un visage qui incarne l’innocence d’un jeune homme sortant à peine de l’adolescence. Il n’a rien des « traditionnels » meurtriers. Il n’a aucun antécédent et il a également plutôt bonne réputation auprès des voisins, mais aussi de ses anciens camarades de classe de l’Institut des Frères Maristes. Mais derrière ce sourire angélique se cachait un jeune homme blessé au plus profond de sa chair après le suicide de son papa, le 14 février dernier.

«  C’est Nathan qui a retrouvé le corps d’Olivier, son papa, dans le garage de leur maison. Depuis, ce gamin n’a plus jamais été le même. Cette blessure, il l’a gardée en lui pendant tout ce temps et il a fini par exploser en commettant l’irréparable  », explique un proche de la famille.

Un acte de vengeance

L’endroit choisi n’est d’ailleurs pas anodin. Le jeune homme savait qu’Alfred Gadenne se rendait chaque soir pour fermer les portes du cimetière où reposait son père depuis son décès tragique en février 2015.

«  Il disait tout le temps que son père était mort à cause de la Ville qui voulait le licencier. On sentait vraiment qu’il en voulait terriblement à ceux qui, selon lui, auraient poussé son papa au suicide  ».

> Retrouvez tous les témoignages et notre dossier de six pages dans nos éditions digitales.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent