Publié le Jeudi 14 Septembre 2017 à

Actualité > Belgique

Le plan social a été adopté à RTL, une centaine d'employés devraient perdre leur job

Rédaction en ligne

Les représentants du personnel belge de RTL ont décidé de sortir du bois et de « briser le silence » à quelques heures du conseil d’entreprise (ce jeudi à 9h), au cours duquel le plan « Evolve » sera présenté au personnel. Le plan social a été adopté par le CA de RTL, et une centaine d’emplois devraient disparaître.


Illustration © News

Illustration © News

« La santé financière de RTL Belgium est bonne, voire très bonne… depuis 2002. Même si le marché publicitaire est actuellement plus tendu, la conjoncture est loin d’être catastrophique », expliquaient les représentants du personnel de RTL dans un communiqué. « Depuis près de 30 ans, la direction sait que TF1 étudie la possibilité de commercialiser ses écrans publicitaires en Belgique. Pour le moment TF1 n’a pas pris un euro à RTL. S’il devait y avoir des licenciements, cela serait une mesure préventive et injustifiée pour garantir à l’actionnaire ses dividendes. »

Le personnel pointait aussi le manque de stratégie. « Le personnel réclame depuis des années la mise en place progressive d’une vraie stratégie digitale. La direction reconnaît elle-même avoir fait preuve d’immobilisme en la matière. Les employés de RTL ne peuvent pas être les victimes de ce réveil brutal et tardif ».

« Nous sommes choqués et indignés d’entendre aux travers de nombreuses déclarations que certains employés expérimentés soient injustement stigmatisés pour leur incapacité supposée à évoluer ».

Finalement, le plan social a été adopté par le CA de RTL mercredi en début de soirée. Une centaine d’emplois devraient disparaître, dans le domaine de la télévision et dans la régie publicitaire essentiellement. La radio ne sera que très peu concernée.

Pour la chaîne privée, il s’agit surtout de permettre à l’entreprise d’affronter la venue de TF1 sur le marché publicitaire et de s’adapter aux nouveaux modes de consommation de la télé.

Le climat n’est pas vraiment à la fête pour les 30 ans de RTL-TVI

RTL-TVI célèbre ses 30 ans d’existence ce mardi 12 septembre, date qui marque sa prise d’indépendance vis-à-vis du siège luxembourgeois. En trois décennies, son développement, et de manière plus générale celui du groupe RTL Belgium qui compte dorénavant plus de 600 équivalents temps plein, a mené la chaîne de la Villa Empain à Ixelles à l’avenue Ariane à Woluwe-Saint-Lambert, avant un déménagement milieu des années 2000 vers RTL House à Schaerbeek.

Les prémices de la chaîne belge remontent à juillet 1981 lorsque l’accident d’un avion militaire belge provoque la destruction de l’antenne de Dudelange au Luxembourg, qui permettait notamment la réception des émissions de Télé Luxembourg (devenue RTL Télévision en 1982) en Ardenne belge. Cet incident force la Belgique à autoriser l’accès direct de la chaîne au réseau câblé belge.

Si le 12 septembre est synonyme d’anniversaire pour RTL-TVI, c’est aussi à cette date qu’un journal télévisé à destination de la Belgique voit le jour en 1983. En alternance, Jean-Charles De Keyser et Eddy De Wilde assurent alors la présentation de cette version belge, appelée « JBL », enregistrée depuis Bruxelles et diffusée par Télé Luxembourg. Par la suite, un décrochage territorial est même assuré pour les programmes de fin de journée. Les téléspectateurs du royaume se voient donc proposer des programmes distincts de leurs voisins luxembourgeois.

En 1987, alors qu’une attention particulière était accordée au public belge depuis plusieurs années, la chaîne RTL-TVI (abréviation de Radio Télévision Luxembourg-Télévision Indépendante) voit le jour.

Trente ans plus tard, la chaîne reste l’un des piliers du paysage audiovisuel francophone. Son succès a ouvert la voie au développement de RTL Belgium en télévision, avec l’arrivée de Club RTL en 1995 et de Plug RTL en 2004, mais également en radio, avec Bel RTL en 1991 ou encore Radio Contact, créée en 1980 mais qui, depuis 2006, fait partie du holding Radio H détenu par RTL Group notamment.

Par ailleurs, bien qu’ayant cherché à avoir son indépendance par rapport au Luxembourg, RTL Belgium considère depuis 2005 que ses chaînes télévisées (RTL-TVI, Club RTL et Plug RTL) sont éditées depuis le siège de sa maison-mère luxembourgeoise, et que le CSA de la Fédération Wallonie-Bruxelles n’a donc aucune autorité à leur égard. Le CSA a toujours contesté la réalité de cette posture juridique. Mais, en 2009, le Conseil d’Etat a jugé qu’il ne lui appartenait pas de rejeter la compétence du Luxembourg à l’occasion du traitement d’une plainte. À la suite de cet arrêt, le CSA avait accepté de transférer systématiquement au Luxembourg toutes les plaintes concernant RTL Belgium. Il a cependant récemment décidé d’à nouveau traiter lui-même les prochaines plaintes qu’il recevra contre le groupe.

Pour ce trentième anniversaire, alors que l’heure devrait être à la fête, le bruit court cependant au sujet de pertes d’emploi à venir, liées au plan #Evolve, sur lequel planche actuellement la direction de RTL Belgium et qui devrait amorcer une mutation importante au sein du groupe.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent