Publié le Mercredi 13 Septembre 2017 à

Régions > Brabant wallon > Actualité

Genappe dit à son tour non au parc éolien projeté par WindVision

Rédaction en ligne

Le collège communal de Genappe s’est prononcé mercredi sur le projet éolien de WindVision, au terme d’une enquête publique qui a mis en évidence une forte opposition des habitants.

Comme le collège communal de Nivelles l’avait fait lundi déjà, le collège de Genappe a rendu un avis défavorable sur ce dossier. WindVision (Heverlee) a demandé un permis unique pour construire un parc de six éoliennes (trois machines à Nivelles et trois à Genappe) à la limite des deux communes. Braine-l’Alleud, indirectement concernée en tant que voisin immédiat, a également émis un avis défavorable.

Il ne s’agit toutefois que d’avis : c’est le fonctionnaire-délégué, donc la Région wallonne, qui prendra la décision finale sur cette demande de permis introduite par WindVision.

Le collège de Genappe, pour justifier sa position, indique qu’il n’est pas opposé par principe à l’éolien sur son territoire mais il voudrait une étude globale préalable, afin de définir les zones d’implantation et les caractéristiques des projets éoliens qui pourraient recevoir un aval de la Ville. Concernant le projet de WindVision, le collège constate que l’emplacement de certaines éoliennes projetées est trop proche du hameau de Promelles.

Comme le collège de Nivelles l’avait déjà fait lundi, on regrette aussi à Genappe le manque de prise en compte d’autres parcs éoliens déjà autorisés aux alentours pour évaluer les incidences du projet WindVision sur l’environnement. Certains manquements du promoteur en ce qui concerne l’information aux citoyens sont également pointés par les deux communes.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent