Publié le Vendredi 15 Septembre 2017 à

Actualité > Monde

Suite à des signes de dépression, les conditions de détention de Salah Abdeslam ont été assouplies

Rédaction en ligne

Le seul auteur survivant des attentats du 13 novembre à Paris ne va pas bien. Salah Abdeslam présenterait des signes de dépression graves et on redoute qu’il tente de se suicider. Ses conditions de détention ont donc été légèrement assouplies.

Selon Le Parisien, l’administration pénitentiaire Fleury-Mérogis redoute que Salah Abdeslam tente de mettre fin à ses jours. Des signes de dégradation de sa santé mentale sont apparus depuis quelques mois. On parle de prostration, de paranoïa, d’irritabilité. Et selon les médecins, ce ne serait pas de la simulation.

L’administration pénitentiaire a décidé d’assouplir légèrement ses conditions de détention qui étaient jusqu’ici drastiques.

Sa mère avait demandé à le voir sans une vitre de séparation ; c’est désormais le cas. Il ne peut actuellement recevoir que des visites de sa famille proche.

Le plexiglas qui obstruait la fenêtre de sa cellule a aussi été enlevé afin qu’il puisse voir l’extérieur.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent