Publié le Samedi 16 Septembre 2017 à

Régions > Huy-Waremme > Actualité

Meurtre de Valentin Vermeesch, torturé puis jeté dans la Meuse par ses "amis": des incendies volontaires dans l'immeuble où le jeune Hutois a subi des sévices

Ed

Les pompiers et la police hutois ont été appelés dans la nuit de jeudi à vendredi pour un feu de bâtiment, au nº9 de la rue Oscar Lelarge, à Huy. C’est là que Valentin Vermeesch, le Hutois de 18 ans, a été torturé avant d’être jeté dans le fleuve. Il n’y a pour autant pas de lien à faire, pour l’heure, entre les deux affaires.

C.L.

Il était environ 03h15, dans la nuit de jeudi à vendredi, quand un appel a prévenu les pompiers de la zone de secours Hemeco, relatant un incendie de bâtiment, au nº9 de la rue Oscar Lelarge. C’est un immeuble à appartements, visiblement inoccupé, qui était la proie des flammes.

En réalité, deux personnes se trouvaient bel et bien à l’intérieur de la bâtisse, ce serait d’ailleurs elles qui auraient donné l’alerte, après avoir été réveillées par la détection de l’alarme incendie.

Et, comble du fait, le bâtiment est en réalité celui dans lequel Valentin Vermeesch, Hutois de 18 ans, a été torturé par ses amis bourreaux, la nuit du 26 au 27 mars dernier. Lien ou coïncidence ?

> Découvrez tous les détails de cette information dans notre nouvelle édition digitale.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent