Publié le Samedi 16 Septembre 2017 à

Régions > Charleroi > Actualité

442 euros d'amende à la SABAM pour avoir écouté de la musique sur son lieu de travail… sur son GSM!

Rédaction en ligne

La secrétaire d’une société de sécurité farciennoise a reçu une amende de 442 € pour avoir écouté de la musique sur son téléphone portable. La SABAM, lors d’une visite imprévue, estime que l’entreprise diffusait une œuvre sans en payer des droits d’auteur. « C’est aberrant. Si mon banquier vient et écoute de la musique, je dois aussi payer des droits d’auteur ? », s’insurge le gérant.


Emmanuel, le gérant, ne comprend pas

D.R.

Emmanuel, le gérant, ne comprend pas

Il y a quelques semaines, une entreprise de sécurité farciennoise a été contrôlée par des agents de la SABAM (société belge de gestion des droits d’auteur) et se voit, aujourd’hui, obligée de payer une amende.

La raison ? «  La secrétaire écoutait de la musique sur son téléphone  », précise Emmanuel Yannikos, le gérant.

Les agents se sont, en effet, présentés dans le sas d’entrée afin de procéder au contrôle. «  Ils ont demandé, de manière inquisitoire, de vérifier les lignes de téléphones. Ils voulaient vérifier que nous n’utilisions pas de musique sans en payer les droits. Je leur ai expliqué que nous n’en utilisions pas et ils m’ont répondu, qu’en entrant, ils en ont pourtant entendu… »

Il s’agissait de la secrétaire qui écoutait de la musique sur son GSM, sans écouteurs. Résultat : 442 € de droits d’auteur à payer…

> « C’est scandaleux ! » : cette histoire pourrait se régler au tribunal.

> La SABAM s’explique et dit se conformer à la loi, dont les règles sont très précises

> Une information à lire dans nos éditions digitales.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent