Publié le Lundi 18 Septembre 2017 à

Actualité > Monde

Dix-huit mois de prison pour un cycliste britannique ayant heurté et tué une passante

Rédaction en ligne

Un cycliste britannique de 20 ans a été condamné lundi à 18 mois de prison pour avoir heurté et tué une passante en pleine rue à Londres alors qu’il conduisait un vélo à pignon fixe sans frein.


Charlie Allinston

Capture d’écran BBC

Charlie Allinston

Charlie Alliston, 18 ans à l’époque des faits, roulait à 29 km/h sur son fixie lorsqu’il est entré en collision avec une mère de famille de 44 ans, Kim Briggs, qui traversait Old Street, dans l’est de Londres, en février 2016. Elle était décédée une semaine plus tard à l’hôpital.

L’ancien coursier a été blanchi de l’accusation de meurtre mais reconnu coupable par le tribunal de l’Old Bailey d’avoir provoqué des dommages corporels par une «conduite folle et furieuse».

La juge a souligné que c’est «à la recherche du frisson que vous conduisiez sans frein avant, en criant et en injuriant les piétons pour qu’ils dégagent de votre passage». Elle a relevé que si le vélo avait eu un frein avant, il aurait pu s’arrêter à temps. «Sur cette bicyclette illégale, vous ne pouviez pas et en plus, vous n’avez même pas essayé», a-t-elle ajouté.

Dans plusieurs messages postés sur les réseaux sociaux juste après l’accident, Alliston avait décrit comment il avait averti à deux reprises Kim Briggs en la sommant de «dégager de mon p.... de chemin». «C’est pas ma faute si des gens comme elle se croient invincibles ou n’ont aucun respect pour les cyclistes», s’était-il plaint.

Le tribunal lui a infligé la peine maximum prévue pour son délit, aux termes d’une loi remontant à 1861.

Le veuf de Kim Briggs, Matthew, a plaidé pour «un changement radical» dans la culture du vélo et l’introduction de nouvelles lois.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent