Publié le Mercredi 20 Septembre 2017 à

Régions > Brabant wallon > Actualité

Un Ottintois voit la maison de son père cambriolée après sa mort: «La maison a été retournée de fond en comble», confie-t-il

Rédaction en ligne

Lundi dernier, Jean-Marie, originaire de Céroux-Mousty, a perdu son père. Une perte douloureuse, à laquelle s’est ajouté le cambriolage de la maison familiale 48 heures plus tard. Un fait peu scrupuleux mais répandu. Les auteurs trouvent de plus en plus facilement des informations précises sur les défunts via les sites des pompes funèbres.


C’est la première fois que l’assureur ottintois rencontre un tel fait.

PhotoNews

C’est la première fois que l’assureur ottintois rencontre un tel fait.

« C’est un véritable coup de massue », nous confie d’emblée Jean-Marie, encore très ému par ce qui lui est arrivé ces derniers jours. La semaine dernière, lundi, cet Ottintois a perdu son père, qui vivait seul dans la maison familiale à Céroux-Mousty. Il n’a à peine eu le temps d’enterrer cet être cher que la maison a été visitée dans la nuit de mardi à mercredi.

Les faits l’ont complètement bouleversé. « La maison a été retournée de fond en comble. Ils ont pris des bijoux, de l’argent liquide... C’était déjà bien assez dur comme ça, j’ai d’autres choses à faire », explique l’Ottintois, qui a porté plainte à la police.

> Avec les informations fournises par les pompes funèbres, les voleurs connaissent parfaitement à quel moment ils peuvent agir en toute «tranquillité».

> Un courtier conseille de faire en sorte de montrer une présence dans la maison familiale après le décès.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent