Publié le Vendredi 22 Septembre 2017 à

Régions > Liège > Actualité

Fléron: des jeunes s'affrontent au couteau devant l'école Sainte-Julienne

Rédaction en ligne

La police de la zone Beyne/Fléron/Soumagne est intervenue en nombre mardi, à la sortie des classes du centre scolaire Sainte-Julienne à Fléron (province de Liège), où une bagarre a éclaté entre des jeunes, plus tôt dans la journée, et au cours de laquelle des couteaux auraient été exhibés. L’un des protagonistes a été privé de liberté, a indiqué mercredi le parquet de Liège.

GSV

Les faits ont débuté ce mardi après-midi, à Fléron. Il était près de 13h quand une importante bagarre s’est déclarée devant l’institut Sainte-Julienne entre deux bandes de jeunes. D’après les témoins, plusieurs couteaux auraient d’ailleurs été exhibés mais personne n’a été blessée.

Avertie par ce qui était en train de se produire devant son établissement, la direction de l’école secondaire a directement appelé la police qui est intervenue en masse sur les lieux. Elle a également demandé aux forces de l’ordre de rester sur le site à la sortie des classes et ce, pour éviter un éventuel débordement.

Mais vers 16h, les choses ont une nouvelle fois dégénéré. En effet, malgré la présence policière, la bande de jeunes (aucun d’entre eux n’est étudiant à Sainte-Julienne) qui était déjà impliquée dans la première bagarre est revenue devant l’établissement scolaire et s’est une nouvelle fois battue avec d’autres jeunes personnes. Comme les agents de police étaient sur place, ils sont directement intervenus et ont identifié plusieurs protagonistes potentiels. L’un d’eux a d’ailleurs été interpellé par les policiers mais le Liégeois âgé de 20 ans ne s’est pas laissé faire. Il a donné plusieurs coups de pied sur la portière du véhicule des forces de l’ordre. Suite à l’impact, la fenêtre de celui-ci s’est complètement brisée. Le suspect en a alors profité pour s’enfuir mais a rapidement été appréhendé par un policier. Le jeune homme s’est alors fortement rebellé. Un chien policier a dû être lâché pour le maîtriser.

Le potentiel agresseur a été déféré au parquet de Liège où il est maintenant cité dans le cadre d’une procédure accélérée pour des faits de rébellion et de dégradation de véhicule. En ce qui concerne les autres protagonistes de la bagarre, le dossier suit son cours. Plusieurs devoirs doivent encore être faits comme l’audition d’éventuels suspects et des témoins.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent