Publié le Dimanche 24 Septembre 2017 à

Régions > Mons > Actualité

Assises de Mons: «Ils ont tous frappé Fanny et David jusque 23h»

Cédric Ketelair

Cindy Mahieu, la principale accusée dans le dossier du double assassinat d’Hensies, a été interrogée par le président de la cour d’assises du Hainaut, ce vendredi matin. Celle qui est surnommée dans le milieu de la drogue « Ma tante » a déclaré : « si je n’avais pas vendu de la drogue, je ne serais pas ici ».


Cindy Mahieu, la principale accusée. Photos EG

Cindy Mahieu, la principale accusée. Photos EG

Cindy Mahieu précise qu’elle vendait de la drogue, achetée aux Pays-Bas, depuis un an avant les faits. C’est à cette époque qu’elle a fait la connaissance de Fanny Colmant et de David Dubois, les deux victimes, « car ils venaient lui vendre de la viande moins chère », les fameux rôtis volés dans les magasins.

Cindy Mahieu prétend avoir été agressée chez elle en septembre 2013. Elle a lâché ses chiens mais les malfrats ont néanmoins cramé sa voiture, une Golf offerte part un ex-compagnon pour son anniversaire.

En mars 2014, cinq hommes armés débarquaient chez elle, à la rue Neuve à Wihéries, « ils ont agi à visage découvert, « il y avait Mohamed S, le gars qui a été tué à Quaregnon, deux noirs et un cinquième type ». Elle déclare qu’un des malfrats lui a parlé d’une télévision apportée par une fille de Dour.

Elle était donc persuadée que cette agression avait été commanditée par Fanny Colmant et son inséparable ami, David Dubois, d’autant plus qu’ils ne lui fournissaient plus de rôtis. « Je voulais leur donner une correction », dit-elle.

Le 22 mai, la fille de Cindy est allée chercher du pain avec David Berlemont et Valentin Devriese. « Quand ils sont revenus, ils m’ont dit qu’ils avaient croisé Fanny, je leur ai dit d’aller la chercher ».

Le trio a obéi et David Berlemont a annoncé à Ma tante que Fanny était dans sa voiture, pilotée par sa fille âgée de 15 ans. « Je suis sortie et je lui ai demandé pourquoi elle ne venait plus me voir, elle m’a répondu qu’elle savait que je voulais la frapper pour le vol. Elle avait peur, elle ne voulait pas sortir de la voiture. Je l’ai attrapée par le bras et Valentin, assis à ses côtés, l’a poussée ».

Une fois qu’elle a mis un pied dans la maison, Fanny a été frappée par Cindy, « je lui ai mis des coups de poing au visage ». L’accusée déclare qu’elle a emmené Fanny dans la cuisine en attendant David Dubois car elle voulait les confronter.

Elle a appelé David Dubois et un rendez-vous a été convenu sur la Place Verte à Dour. Cindy s’y est rendue avec son fils Allan. « Je lui ai dit que je voulais lui parler et il est monté dans l’auto. Allan l’a frappé dès qu’il a mis un pied dans ma maison. « Il m’a demandé pourquoi et je lui ai dit que les cambrioleurs étaient venus de sa part, il m’a dit que c’était vrai ».

David a été emmené dans la cuisine où Fanny était assise sur le sol « car elle s’était pissée dessus ». Cindy déclare que Cyril Mattucci, Benjamin Wisnieuski et Méganne Bougeâtre, croisés sur la place de Dour, ont débarqué chez elle, où se trouvaient toujours son compagnon David Gérard, sa fille, David Berlemont et Valentin Devriese. « Ils ont tous frappé Fanny et David, chacun à leur tour, jusque 23 heures », poursuit Cindy. Elle ajoute que Franck Doyen a frappé aussi, « à coups de taser ».

Une troisième victime était attendue, Mohamed S. mais ce dernier ne s’est jamais rendu au rendez-vous fixé…

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent