Publié le Vendredi 22 Septembre 2017 à

Fun > Buzz

Samantha le robot sexuel intelligent: en journée elle gâte les enfants, le soir elle s'occupe de papa.. et maman! (vidéo)

Rédaction en ligne

Les robots sexuels n’en finissent pas d’évoluer. Arran Lee Squire, le créateur de Samantha, est venu présenter les possibilités du robot sexuel intelligent sur un plateau télévisé britannique : elle peut s’asseoir sur le canapé aux côtés des enfants et parler de philosophie, de sciences, raconter des blagues…

Nous vous avions déjà présenté Samantha, le robot sexuel intelligent, capable de passer du « mode sexuel » au « mode famille » et vice versa (et qui avait un point G fonctionnel...). Cette fois-ci, son créateur Arran Squire est venu présenter son œuvre sur le plateau télévisé de « This morning », au Royaume-Uni. Le thème de l’émission est risible, mais sérieux : « Serez-vous remplacé par Samantha le robot sexuel ? ». Le robot sexuel possède en effet de nombreuses facultés qui lui permettent de partager la vie de famille de son propriétaire.

Le journaliste interroge le créateur sur son mode famille : « Pourrait-elle faire la lecture aux enfants avant d’aller se coucher ? ».

« Elle peut totalement venir s’asseoir parmi vous dans le canapé. Elle a été programmée pour parler de philosophie, de sciences et même raconter des blagues » rétorque le créateur. Selon lui, les robots sexuels feront d’ici quelques années parties de notre quotidien et tous les membres de la famille pourront interagir avec eux.

« La robotique va envahir notre quotidien, de la même manière qu’on ne cache plus ses sex-toys à son partenaire aujourd’hui. Il sera normal d’avoir un robot sexuel pour assouvir ses désirs, lors son partenaire est absent ou autre » ajoute-t-il. L’homme interrogé poursuit en expliquant que les robots pourront se comporter de manière plus naturelle, soigner leur vocabulaire et leur apparence pour éviter d’éveiller la curiosité des enfants.

Le créateur et sa femme s’essaient aux plans à trois

Lorsque la présentatrice demande à Arran Squire s’il n’est pas étrange pour lui d’avoir des rapports intimes avec le robot, il répond « Samantha est là pour aider les gens. Pas pour remplacer une femme ». L’épouse du britannique ne semble pas dérangée. Elle confie d’ailleurs qu’elle est heureuse de partager son lit avec Samantha et de s’essayer à des plans à trois.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent