Publié le Dimanche 24 Septembre 2017 à

Sports > Cyclisme

Greg Van Avermaet, sixième, n'était pas « dans un super jour »

Rédaction en ligne

Le champion olympique belge ne pensait pas pouvoir faire beaucoup mieux que cette sixième place aux Mondiaux de Bergen.

Photo News

Greg Van Avermaet s’est classé sixième des Mondiaux de cyclisme, dimanche, à Bergen. «  Il n’était pas possible de faire beaucoup mieux. Peut-être que si j’étais mieux positionné dans le sprint j’aurais pu terminer troisième, mais c’est probablement le meilleur résultat que je pouvais obtenir. Je suis déçu, mais pas trop, je n’étais pas dans un super jour  », a résumé le champion olympique.

«  Notre tactique a fonctionné, nous n’avons commis aucune faute. Chacun savait ce qu’il devait faire et nous avons eu la course en main. Tous les Belges ont accompli leur devoir. Sur la dernière ascension, c’était à moi et à Phil (Gilbert) de jouer. Nous n’avons pas pu suivre Alaphilippe, nous devons être honnêtes. »

La course n’était cependant pas finie après l’attaque d’Alaphilippe, suivi par Moscon. «  Nous avons collaboré avec les Danois et nous nous sommes rapprochés. Phil a essayé encore une fois à 2 km, mais il n’a pas réussi à partir. Gaviria a encore attaqué, Dumoulin aussi. Cela partait dans tous les sens. A 1 km de la ligne, Alaphilippe a été repris. Il fallait bien se positionner pour le sprint. J’ai reculé dans les deux derniers virages, surtout le deuxième, car ils ont presque chuté. J’ai perdu deux-trois positions, cela m’a coûté une place sur le podium, la troisième. Quand tu vois comment Kristoff et Sagan ont sprinté, tu sais que tu ne pouvais pas obtenir plus que la troisième place. »

Pour la troisième année d’affilée, Sagan a été titré. «  Peter a roulé une course défensive. Je ne l’ai pas vu durant la course. Il est passé devant moi pour la première fois à quatre kilomètres de l’arrivée. Il n’était peut-être pas super bien sûr l’ascension, mais il a gagné, donc il a roulé la course parfaite. Il a mérité de gagner. »

«  Je n’étais pas dans un super jour  », a ajouté Van Avermaet. «  C’était une journée normale. Je n’ai pas pu suivre Alaphilippe. Personne n’a su le faire. Je ne suis pas trop déçu car je n’avais pas de super jambes et un sprint contre de tels coureurs n’est pas facile, ce n’était pas un sprint en montée. Je ne dirais pas que le parcours n’était pas assez dur, car si c’était le cas, j’aurais dû suivre Alaphilippe, ce que je n’ai pas réussi. »

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent