Publié le Lundi 25 Septembre 2017 à

Régions > Tournai > Actualité

Les polices de Tournai et de Mouscron démantèlent un dangereux réseau de drogues

D.FCT

Joli coup de filet des polices de Tournai et de Mouscron en collaboration avec les services fédéraux. Elles ont démantélé un réseau de trafiquant de drogues qui usait de méthodes dignes de la mafia pour impressionner les revendeurs et les toxicomanes  : enlèvements, menaces avec l’aide d’une arme. Deux personnes ont au moins été arrêtées  : des Roubaisiens dit « les barbus ».


Le trafic concernait surtout de l’héroïne.

News

Le trafic concernait surtout de l’héroïne.

L’opération s’est déroulée mercredi dernier dans un discrétion. Étaient visés des quartiers de Tournai et de Mouscron ainsi qu’un village de la cité des Cinq Clochers. La police a démantelé un réseau qui opérait depuis plusieurs mois avec de « la marchandise » qui provenait des Pays-Bas  : de l’héroïne, essentiellement. La DSU (l’unité spéciale de la police fédérale) est même intervenue pour arrêter, sur l’autoroute, la tête du réseau qui revenait de la Hollande. Cela s’est passé sans usage de la violence. Les policiers n’avaient pourtant pas à faire à des enfants de choeur. Les chefs du réseau n’hésitaient pas à utiliser la manière forte pour mettre la pression sur les « petites mains »  : enlèvements, révolvers sur la tempe, etc. On les surnomme dans le milieu « les barbus » qui se faisaient entre 2.000 et 5000 euros par jour grâce à leur trafic.

Le Parquet de Tournai doit apporter plus de précisions sur cette affaire en fin d’après-midi.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent