Publié le Lundi 25 Septembre 2017 à

Régions > Namur > Actualité

Namur soulagée: Di Antonio casse le permis accordé à Sagrex pour la carrière de Lives/Loyers

Rédaction en ligne

La Ville de Namur respire : le ministre wallon Carlo Di Antonio (cdH) a finalement refusé le permis accordé en avril par l’administration wallonne au groupe Sagrex. La société voulait rouvrir la carrière de Lives/Loyers. Sagrex risque toutefois d’aller à son tour en recours au Conseil d’État contre cette décision.


Pour le mininistre wallon, rouvrir la carrière
: c’est non.

V.L.

Pour le mininistre wallon, rouvrir la carrière : c’est non.

Les habitants de Lives-sur-Meuse et Loyers peuvent souffler : la carrière de Lives/Loyers ne rouvrira pas. Ou en tout cas, pas à court terme.

Le ministre wallon Carlo Di Antonio (cdH) est allé contre sa propre administration. Celle-ci avait accordé un permis unique au groupe Sagrex pour qu’il puisse réexploiter la carrière. Le ministre a finalement refusé le permis.

Dès que la décision de l’administration wallonne avait été connue, la Ville de Namur était allée en recours. Elle a donc eu gain de cause. «  Je suis évidemment satisfait !  », réagit Maxime Prévot (cdH), le bourgmestre de Namur. «  Je n’ai pas encore eu l’occasion de prendre connaissance de l’arrêté du ministre. Je ne connais pas ses motivations, mais j’imagine que les arguments de la Ville de Namur ont été positivement reçus, du moins en partie.  »

Maxime Prévot est soulagé « pour la quiétude de nos villages et la beauté de nos paysages. » Mais il le confirme : Sagrex peut maintenant intenter un recours devant le Conseil d’État. «  Mais un tel recours prend beaucoup de temps. Vont-ils aller jusqu’au bout ? Vont-ils modifier leur projet comme ils l’avaient déjà fait ? Vont-ils abandonner ?  »

Sagrex devrait rapidement se positionner. La société ne réagira toutefois pas ce lundi. « Car nous n’avons pas encore reçu le courrier du ministre », nous explique-t-on.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent