Publié le Samedi 30 Septembre 2017 à

Actualité > Politique

Francken fermement opposé à la proposition d'un centre d'accueil pour les migrants de Rudi Vervoort

Belga

«Pas de Calais dans notre capitale». Le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration, Theo Francken, s’oppose fermement à la proposition du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort. Ce dernier a proposé vendredi soir de dégager 500.000 euros afin de financer un centre d’accueil des migrants qui se trouvent dans le quartier de la gare du Nord.

Belga

Theo Francken s’est farouchement opposé, dans un message publié sur Facebook, à la proposition de Rudi Vervoort, sur laquelle le gouvernement bruxellois ne s’est pas encore formellement accordé.

«Nous faisons tout pour éviter un second Calais», écrit le secrétaire d’Etat. La situation problématique dans et autour du parc Maximilien, proche de la gare de Bruxelles-Nord, est selon lui sur le point d’être résolue. «Et maintenant, Vervoort vient avec la proposition de créer un hub pour les migrants. Un hub, le mot en dit assez, un hub vers la Grande-Bretagne. Le bourgmestre de Calais a sauté de joie».

D’après M. Francken, un tel centre entraînera davantage d’insécurité sur les parkings autoroutiers le long de l’E40, où les migrants tentent d’embarquer à bord des camions se rendant au Royaume-Uni. «Ils utiliseront volontiers le hub pour migrants pour se reposer de leurs tentatives d’embarquement noctures», ajoute le secrétaire d’Etat. «Les transporteurs routiers internationaux quant à eux seront les dupes de l’affaire.»

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent