Publié le Lundi 2 Octobre 2017 à

Régions > Liège > Actualité

Les raisons de l'agonie des petites maisons de repos en région liégeoise

N.LD

Une Une maison de repos doit idéalement compter au moins 75 lits pour être à l’équilibre financier et donc viable. Voilà notamment pourquoi en région liégeoise les structures familiales ferment les unes après les autres, ou bien se regroupent.


Il faut plus de 10 soignants pour 30 résidents.

Photonews

Il faut plus de 10 soignants pour 30 résidents.

La résidence Audray qui quitte Herstal pour rejoindre un nouveau bâtiment à Crisnée. La maison de repos Lambert Wathieu de Seraing qui, dans quelques mois, sera transférée dans la nouvelle et plus grande résidence des « Bords de Meuse » à Jemeppe. Voilà deux exemples actuels d’un phénomène qui touche fortement la région liégeoise :

> Les raisons de la disparition des petites et moyennes structures d’hébergement des seniors

> Les paramètres déterminés et estimés pour qu’une maison de repos soit rentable

> Le nombre de lits disponibles en région liégeoise et les prix de location pratiqués pour une chambre

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent