Publié le Vendredi 5 Août 2011 à

Régions > Charleroi > Actualité

Prostitution à Charleroi: la police va sévir dès le lundi 8 août

Rédaction en ligne

Le règlement communal limitant les plages horaires et la localisation de la prostitution à Charleroi va entrer dans sa phase répressive dès lundi, la phase informative n’ayant pas donné de résultats satisfaisants.
Photo prétexte la Capitale

Photo prétexte la Capitale

Fin juin, le conseil communal avait adopté un règlement obligeant les prostituées qui exerçaient rue Léopold et le long des quais de Charleroi à déménager. Elles se trouvaient là en raison de la rénovation

de la Ville-Basse dans le cadre du projet “ Rive Gauche “ qui les avait obligées à quitter leur quartier du “ Triangle “ traditionnel.

Cependant, le nouveau lieu choisi est aussi proche d’un établissement scolaire, et des riverains s’en étaient plaints.

Depuis le vote de ce règlement, qui contraignait les prostituées à se déplacer vers l’arrière des bâtiments des Tec Charleroi, une phase temporaire d’information avait été mise en place par la police sans que des sanctions soient exercées.

Les résultats en ont été minces et la police va, dès lundi, passer à la phase répressive. Des procès verbaux seront dressés, et un listing des prostituées en infraction sera établi. S’il y a récidive dans la semaine, le dossier sera transmis au parquet, avec à la clé de possibles peines de police mais aussi avec une arrestation administrative immédiate de 12 heures, portée à 24 heures si l’intéressée est en séjour illégal.

Les opposants au nouvel emplacement dédié à la prostitution avaient fait valoir que l’endroit était peu sûr et mal éclairé. On indique, du côté de la police, que l’éclairage y a été renforcé. Il s’agit, pour les autorités, de rendre sa quiétude à la rue Léopold, avant la

proche rentrée scolaire.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent