Publié le Vendredi 6 Octobre 2017 à

Actualité > Monde

«Risque d'importantes pénalités» pour Airbus, craint son président Tom Enders

Belga

« Nous faisons l’objet d’enquêtes pour présomption de violation des lois anticorruption » et il y a « un risque d’importantes pénalités pour l’entreprise » craint le président exécutif d’Airbus Tom Enders, dans une lettre adressée vendredi à tous les salariés du groupe.


Ces mesures seraient prises suite à la déclaration «
des inexactitudes que nous avions nous-mêmes découvertes
»

Capture d’écran (La tribune)

Ces mesures seraient prises suite à la déclaration « des inexactitudes que nous avions nous-mêmes découvertes »

« Cette situation est due à notre décision, prise l’an dernier, de déclarer aux autorités et agences gouvernementales des inexactitudes que nous avions nous-mêmes découvertes. Cette décision était la bonne », souligne-t-il dans ce courrier, dont l’AFP s’est procuré une copie.

Pour le président d’Airbus, cette déclaration avec, rappelle-t-il, « l’appui total » du conseil d’administration », était la seule « ligne de conduite » possible pour le groupe car « conforme » aux « valeurs », aux « standards d’éthiques » et aux « règles de conformité » de l’entreprise.

« Toutefois le processus sera long et de sérieuses conséquences ne sont pas à exclure, notamment le risque d’importantes pénalités pour l’entreprise », souligne-t-il.

Airbus est visé par une série d’enquêtes en Europe dans des affaires de corruption.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent