Publié le Jeudi 12 Octobre 2017 à

Actualité > Société

La mairie de Paris veut aller vers la fin des voitures à essence dans la capitale en 2030

Afp

La mairie de Paris vient d’annoncer qu’elle souhaitait aller vers la fin des voitures à essence dans la capitale à l’horizon 2030, et des voitures diesel en 2024, sans pour autant les interdire. elle veut faire de Paris «une ville neutre en carbone à moyen et long terme».

Reuters

La mairie de cette métropole de plus de deux millions d’habitants a toutefois précisé qu’elle n’envisageait pas une «interdiction», mais qu’il s’agissait d’un objectif.

La capitale dirigée par la socialiste Anne Hidalgo devancerait ainsi l’objectif du gouvernement français qui a annoncé en juillet la fin des ventes des véhicules essence et diesel pour 2040.

« Tout à fait faisable »

«Si l’on veut qu’il soit atteint, cela implique que la sortie du diesel et de l’essence intervienne plusieurs années avant en zone urbaine, et en particulier dans les grandes villes», précise la mairie. «L’idée c’est de planifier à long terme la fin des véhicules thermiques, donc des énergies fossiles à un horizon 2030. Il s’agit d’une stratégie qui vise à définir une ville neutre en carbone à moyen et long terme», a expliqué à la télévision franceinfo Christophe Najdovski, élu local écologiste chargé des Transports.

«C’est tout à fait faisable, un certain nombre de constructeurs automobiles ont annoncé la fin du diesel et se tournent résolument vers des motorisations électriques», a-t-il assuré.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent