Publié le Mercredi 25 Octobre 2017 à

Fun > Télé

On a retrouvé Passe-Temps de Fort Boyard: «On m'a jeté à la poubelle»

G.P.

Après 19 années de bons et loyaux services, Passe-Temps est évincé en 2010 de Fort Boyard. Une émission dans laquelle le personnage incarné par Alain Prévost était une véritable star. Sept ans après sa dernière télévision, nous avons retrouvé Passe-Temps pour prendre de ses nouvelles et connaître son regard avisé sur le jeu de France Télévisions.

Exclusivité Sudpresse

Belgaimage et Reporters

Il était l’une des figures emblématiques du Fort. Alain Prévost, plus connu sous le nom de scène Passe-Temps, a fait les beaux jours de l’émission de France Télévisions en compagnie de ses acolytes Passe-Partout et La Boule. Mais en 2010, l’émission met fin à la collaboration avec l’intermittent du spectacle. « La production ne voulait plus de moi. Elle voulait changer le concept de l’émission » nous confie-t-il aujourd’hui dans une interview exclusive pour Sudinfo.be.

S’il avait très mal pris la nouvelle à l’époque, la rancœur existe toujours. « Je suis encore amer envers l’émission. Au mois de mai, on me dit qu’il n’y a pas de problème pour la saison suivante. Mais un mois plus tard, tout a changé » nous explique-t-il. Surtout, ce qu’Alain Prévost n’a pas digéré, ce sont les mots qui lui ont été dits. « À l’époque, on m’a dit « toi tu n’as pas besoin d’argent, tu as déjà ton restaurant ». Comme on dit, on m’a jeté à la poubelle. C’est pour ça que j’ai dit des méchancetés. Mais que voulez-vous, c’est comme ça dans le showbizz. »

Une amitié intacte avec Passe-Muraille… Mais pas avec Passe-Partout !

Passe-Muraille dans Fort-Boyard
Pourtant, malgré son éviction, Passe-Temps n’a eu aucun problème à voir Passe-Muraille lui succéder dans l’émission. « Passe-Muraille est un très grand ami à moi. Je ne lui en veux pas. Ce n’est pas lui qui a décidé de prendre ma place, on la lui a donnée. » Une arrivée que l’ancien personnage du Fort a trouvée judicieuse. « Ils ont ajouté quelque chose avec Passe-Muraille. Il donne de l’humour et de la pêche au jeu. » Une réussite que l’émission aurait pu connaître en gardant ses trois figures fortes, selon lui : « En me retirant du programme, ils ont intégré d’autres personnages comme les frères Bogdanov. Je n’ai rien contre eux, mais ça a eu un impact sur les audiences. Il aurait gardé les trois personnages, Passe-Muraille, Passe-Partout et Passe-Temps, malheureusement La Boule est parti, l’émission aurait eu plus de succès. »

Si à l’écran, les personnes semblaient former une belle et grande famille, aujourd’hui il n’en est rien. « Je n’ai plus de nouvelles de personne. C’est vrai qu’une fois que vous êtes au top, vous êtes un ami. Une fois que vous n’êtes plus rien, il n’y a plus personne qui vient vers vous. » Pas même son binôme de l’époque, Passe-Partout. « J’étais un très grand ami de Passe-Partout. Mais depuis que je ne fais plus le Fort, il ne demande plus de mes nouvelles. Je pense que comme d’autres, il était mon ami car j’étais connu. C’est comme ça la vie. »

Une retraite bien méritée

« Aujourd’hui, je suis à la retraite. J’ai eu quelques petits soucis de santé notamment de la sciatique, de l’arthrose car l’âge est là. J’ai quand même 63 ans. » Alain Prévost a rangé son costume de Passe-Temps. Après ses années Fort Boyard, il a continué de travailler dans la restauration et l’hôtellerie avec son établissement Chez Passe-Temps avant de prendre un repos bien mérité pour se consacrer à des choses plus importantes. « J’ai arrêté en 2014 parce que je ne gagnais pas ma vie. Entre les taxes, le RFI… En plus, j’avais ma fille qui était avec moi. Je pensais plus à mon commerce qu’à elle. J’ai voulu arrêter pour lui consacrer plus de temps. »

Mais le Fort reste toujours dans un coin de sa tête. « Je me souviens de certaines personnes connues comme Gilbert Montagné. Qu’il ait fait Fort Boyard, à mon sens, c’est sacré. Il n’avait pas la vue mais a fait des choses que d’autres ne feraient pas. »

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent