Publié le Jeudi 26 Octobre 2017 à

Sports > Moteurs > Rallye

Wales Rally: Neuville veut finir en beauté

A Deeside, Dominique Dricot

A quelques heures du départ du Wales Rally, Thierry Neuville a procédé à une dernière mise au point de sa Hyundai i20WRC. Il est confiant et... fataliste.


@News

@News

Le ciel est plombé mais le mercure traîne en douceur du côté des 14 degrés. Depuis que la manche britannique s’est avancée d’un bon mois, on n’a plus droit à ce « RAC Rally » nappé de brouillard et saupoudré de neige. Dans le parc d’assistance de l’avant-dernière manche du championnat du monde des rallyes, les voitures rentrent au petit trot après une escapade forestière plutôt boueuse.

C’est à Elfyn Evans que revient le privilège de signer le meilleur temps du shake-down, cette courte spéciale destinée à vérifier une dernière fois les réglages des bolides. De son côté, Thierry Neuville est ravi du comportement de sa Hyundai.

« Je me suis limité à trois passages », commentait le gars de Saint-Vith. « Il ne sert à rien de fatiguer la mécanique. Je crois que nous allons vivre une épreuve truffée de pièges, comme prévu. Même si la météo reste clémente, on va devoir composer avec de très nombreux changements d’adhérence. Il n’est pas impossible que le brouillard soit de la partie dans les premières spéciales. J’adore ce rallye. Les étapes sont extrêmement sélectives. A l’exception du premier chrono, ce vendredi, tous les autres secteurs sont magnifiques. Quant à la spéciale de ce jeudi soir, longue de 1,5 km, elle est tracée sur un hippodrome. Je crois que le public va se régaler de nos glissades. »

« Pour ma part, je vais attaquer très fort d’emblée. Je n’ai plus rien à perdre. Il faut que je sois bien placé au cas où Sébastien Ogier connaîtrait des problèmes. »

Avant d’attaquer ce morceau de bravoure qu’est le Wales Rally, notre compatriote s’est prêté à un autre exercice périlleux pour une télévision locale : la prononciation du nom de la ville galloise le plus long au monde. Les gens d’ici ont beaucoup ri.

Les chronos du shake-down

1. Evans (Ford Fiesta) 1.58,1 (4 passsages) ; 2. Sordo (Hyundai) 2.00,4 (5) ; 3. Tanak (Ford Fiesta) 2.00,5 (4) ; 4. Latvala (Toyota Yaris) 2.00,6 (5) ; 6. Neuville (Hyundai i20) 2.00,8 (4) ; 7. Paddon (Hyundai i20) 2.00,9 (4) ; 8. Ogier (Ford Fiesta) 2.01,5 (4)

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent