Publié le Mercredi 8 Novembre 2017 à

Actualité > Consommation

Clients Proximus, regardez bien votre facture! Vous payez peut-être pour un service que vous n'utilisez pas

Rédaction en ligne

Clients Proximus, jetez un oeil à votre facture. Il ne serait pas impossible que vous fassiez partie des Belges qui continuent de payer pour quelque chose qu’ils n’utilisent plus. Explications.

Photonews

C’est un présentateur de radio flamande qui a raconté, ce matin sur Radio 2, l’histoire d’un de ses confrères dont la mère paye chaque année 42,60 euros pour la location d’un téléphone fixe. À l’époque de la Régie des Télégraphes et Téléphones (RTT), les téléphones fixes ont commencé à se louer. Et c’est toujours le cas, sauf que presque plus personne n’utilise ce genre de combiné.

Mais attention ! Même si vous n’avez plus de combiné chez vous, il n’est pas impossible que vous continuiez à payer car vous n’avez pas mis fin à votre location. Les clients concernés sont souvent des personnes âgées qui ne comprennent pas les différents montants qui apparaissent sur leurs factures, explique Het Nieuwsblad. La personne en question ci-dessus continue donc de payer 3,55 euros par moi... pour rien, car elle n’a plus le téléphone.

Pour Test-Achats, Proximus devrait prévenir lui-même les clients qu’ils payent cette location. « Un opérateur peut demander une location jusqu’à ce que la somme de l’appareil soit atteinte », a expliqué Simon November, porte-parole de Tests-Achats, à nos confrères du Nieuwsblad, avant de préciser que « les seules exceptions à cette règle sont les téléphones fixes et les télévisions digitales. Et de nombreuses personnes ne se rendent pas compte qu’elles perdent plus d’argent en louant qu’en achetant une bonne fois l’appareil. Et dans le même temps, Proximus gagne beaucoup d’argent », explique-t-il.

Mais du côté de l’opérateur, on explique que la location est notée clairement sur les factures. De plus, il suffit d’un simple appel téléphonique vers le service clients pour mettre fin à la location: « Nous pouvons difficilement appeler tous nos clients pour leur demander s’ils veulent mettre fin à la location ou pas », a expliqué Jan Margot, de Proximus, à nos confrères.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent