Publié le Lundi 13 Novembre 2017 à

Régions > Mons > Actualité

Patricia, 56 ans, est morte dans l'incendie de sa maison à Jemappes: «Elle a toujours été très attachée aux animaux»

Jessica Collini

Dimanche soir, un incendie s’est déclaré dans la rue du Pont Beumier, à Jemappes (cf. La Province de ce lundi). Tout le quartier était bloqué. Et pour cause, la maison était toujours occupée. À 56 ans, Patricia Allemeerch est décédée. Le parquet de Mons avance la thèse du suicide.


Photos EG/ COM

Photos EG/ COM

Aux alentours de 21 heures, les pompiers de la caserne de Mons sont intervenus à la rue du Pont Beumier. Une maison était ravagée par les flammes. Deux autopompes, une citerne et une auto-échelle ont été réquisitionnées à cet effet. Par précaution, les habitations voisines ont été évacuées. Cependant, le feu ne s’est pas propagé.

L’incendie a débuté au rez-de-chaussée et s’est propagé dans le logement. La propriétaire, présente sur les lieux, est malheureusement décédée. Elle aurait d’abord été intoxiquée par la fumée. Après l’intervention des pompiers, le laboratoire de la police est descendu sur place.

Sa dépouille a été transportée au funérarium Borgno. Le parquet de Mons évoque la thèse du suicide. Patricia aurait provoqué l’incendie. Sa voisine, Marjorie, était sur les lieux. Elle aurait voulu la sauver : « J’ai crié à mon fils de téléphoner aux pompiers. J’ai même essayé de rentrer dans la maison de Patricia. Mais une partie du volet m’a explosé dans la figure. C’était horrible ! » Il y a deux mois, son époux est mort des suites d’un cancer généralisé. Elle en souffrait. « Patricia était dépressive. Mais elle était très gentille. Elle me demandait régulièrement de l’accompagner pour faire des courses », précise-t-elle.

Un lourd passé

Depuis le décès de son mari, Patricia discutait parfois avec sa voisine. « Enfant, elle a été abandonnée par ses parents. Elle a travaillé pour le CPAS de Mons. Et elle est restée avec son compagnon pendant une vingtaine d’années », confie Marjorie.

Marjorie sa voisine :

Amoureuse des animaux

De son vivant, Patricia était entourée d’animaux, un chien et sept chats. « Deux chats sont rescapés de l’incendie. Ils pleurent en dessous de la fenêtre », déclare Marjorie. D’ailleurs, l’un d’eux a été retrouvé ce lundi matin. Un couple de voisins voudrait même recueillir Frimousse. D’après eux, la SPA pourrait l’embarquer. Ils en ont peur. « Patricia l’a recueilli. Elle a toujours été très attachée aux animaux. Elle donnait même à manger à des animaux errants », explique la voisine. Cette dernière l’avait conduite une fois chez le notaire : « Patricia n’a aucun enfant. Elle avait une grande famille, des frères et des sœurs. Mais elle ne les voyait plus. Une fois, elle m’avait même dit qu’elle allait léguer son argent à Pairi Daiza. »

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent