Publié le Lundi 13 Novembre 2017 à

Régions > Mons > Actualité

Le chef Éric Fernez, d'Eugénie à Émilie, à Saint-Ghislain (Mons), désigné chef de l'année 2018 par le guide Gault&Millau

Rédaction en ligne

La très attendue édition 2018 du Guide Gault&Millau, une édition jubilaire, a été présentée ce lundi aprèsmidi en présence de la presse et de plus de 800 personnes issues du monde de la restauration. Cette année, les inspecteurs anonymes du guide ont visité et recensé plus de 1.280 restaurants. Les lauréats sont nombreux et représentent l’ensemble du territoire belge et luxembourgeois. Quelques nouveautés sont à compter dans les cotations mais aussi les thématiques couvertes par le guide et le cahier spécial Thaïlande.


Eric Fernez cherf de l’année.

BELGA

Eric Fernez cherf de l’année.

C’est devant un parterre de plus de 800 restaurateurs, journalistes et partenaires que l’équipe du Guide présentait sa quinzième édition, une édition jubilaire donc. Et la nouvelle la plus attendue était bien évidemment la nomination du chef de l’année, titre qui, cette année, est coiffé par Eric Fernez du restaurant « D’Eugénie à Émilie » à Saint-Ghislain (Mons). Il succède à Tim Boury, à la tête du restaurant éponyme à Roulers (Flandre occidentale).

Un choix fort pour la rédaction qui justifie : «Eric est considéré par beaucoup comme un monument de classicisme parfaitement exécuté. En témoigne sa sole Fernand Point et autres plats composants ses menus tantôt épicuriens tantôt intemporels. Des produits fabuleux, du plaisir, de la gourmandise et de l’authenticité rythment systématiquement ses envois mais toujours avec une parfaite maitrise technique. Des qualités essentielles chez un Chef de l’Année, complétées par passion pour le vin qui s’illustre tant dans sa décoration que dans sa très belle carte des vins».

Le restaurant, deux étoiles Michelin depuis deux ans, en profite pour gonfler sa cote au Gault&Millau qui est désormais de 17,5/20.

Au rayon nouveautés, on note un triple changement au sein du système des cotations avec l’apparition des demi-points cette année pour les cotes supérieures à 15/20, la conversion du « Pouce » en une cote de 12/20 et l’homogénéisation des systèmes de toques avec la France et les pays ayant récemment rejoints la famille Gault&Millau.

«Cela s’inscrit dans une démarche de collaboration internationale accrue» précise Philippe Limbourg, Directeur de la rédaction. «Nous collaborons chaque jour un peu plus avec la quinzaine d’autres pays actuellement déjà franchisés Gault&Millau (de nombreux autres sont en préparation) à travers le monde et la plupart d’entre eux sont également en train de rejoindre la plateforme web consultable depuis le site ou l’application gratuite. Ainsi, aujourd’hui, avec la même application mobile, lorsque vous passez de la France à la Belgique en traversant le Luxembourg, vous pouvez, à tout moment, rechercher les restaurants Gault&Millau proches de vous ou dans une quinzaine de pays franchisés et ce, selon de nombreux critères tels que les jours d’ouverture, le budget, la cote bien sûr ou encore le fait qu’il y ait une terrasse ».

Gault&Millau a placé ses espoirs en trois chefs, un par Région. Jo Grootaers (Altermezzo à Tongres), Ludovic Vanackere (Atelier de Bossimé à Loyers) et Kenzo Nakata (Gramm à Bruxelles) ont été couronnés Jeunes chefs de l’année.

Dans la catégorie «POP» ("Populaire"), inaugurée cette année, trois établissements ont été récompensés, suivant là aussi une logique régionale. En Wallonie, c’est l’établissement Pépite - Cave à manger, à Namur, qui s’impose. Nona Pizza à Bruxelles et Bar Palmier à Anvers sont les deux autres lauréats de cette catégorie reprenant des adresses «accessibles et modernes où l’expérience et le concept occupent une place centrale», selon les responsables du guide.

Quelques modifications ont été apportées aux cotations cette année alors que le système de toques a également quelque peu évolué dans un souci d’homogénisation avec la France et la quinzaine d’autres pays actuellement franchisés Gault&Millau.

L’ouvrage, 15e édition dans sa version BeLux, reprend plus de 1.280 restaurants et brasseries. Un encart est consacré à la Thaïlande.

Gault&Millau 2018 est disponible cette semaine en librairie au prix de 29 euros.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent